Lors de la session du 16 juin 2006, le Conseil général a notamment débattu sur la notion conjointement déposée par Jean Louis LUCIANI et Alexandre SARROLA.

 A cette occasion, Jean Louis LUCIANI a mis l’accent sur le problème de santé publique, sur la volonté de bénéficier de l’énergie « la plus propre possible, et pour y parvenir,  sur l’incontournable recours aux Meilleures Techniques Disponibles.

 

La recherche d’un site éloigné des zones habitées, permettant la dispersion des polluants, et le recours à des moyens de production offrant un meilleur rendement énergétique pour des niveaux de pollution et de nocivité réduits, type Turbines à Gaz à Cycle Combiné, ont également été défendus et adoptés.

 

Cette motion marque un tournant dans le traitement de la chose publique, et confirme l’émergence d’une nouvelle génération d’hommes politiques, capables d’accompagner les nécessaires évolutions et d’initier des changements de stratégie pour l’avenir de la Corse.

 

La démarche constitue un bol d’air démocratique, dans une période d’asphyxie politique.

 

Il nous paraît souhaitable que la Commission de l’environnement, chargée d’étudier la motion déposée le 5 juin 2008 à l’Assemblée de Corse, fasse preuve de la même capacité d’écoute, et d’analyse objective.

 

ARIA LINDA salue l’action de Jean Louis LUCIANI et d’Alexandre SARROLA au sein de l’Assemblée Départementale.

 

 

Le contenu intégral de la motion, qui doit être transmise au préfet de Corse,  sera mis en ligne très prochainement sur notre site.

 

Lire la suite