A 12h18,  ce mercredi 2 novembre 2016, l'affichage de la cabine de mesure de la place Abbatucci affichait une concentration en PM 10 de 41.4 µg/m3.



Quittant son travail pour se rendre à son domicile, l'homme de la rue, celui à qui l'information sur la qualité de l'air est destinée, aurait pu penser qu'il s'agissait de la concentration mesurée à l'heure de sa présence devant la cabine de mesure.



Mais en rentrant chez lui cinq minutes plus tard, l'homme de la rue découvrit, sur le site de Qualitair Corse, que la concentration en PM 10 qui venait de lui être annoncée, 41,4 µg/m3 (et plus précisément 41,3) n'avait pas été mesurée à 12h00 mais à 10h00!

Soit deux heures avant son passage devant la cabine de mesure.



Depuis quelques jours, interpellé sur ce décalage, Qualitair Corse a bien ajouté sur son site la petite indication suivante:




Mais la mesure de la concentration étant en fait une "simple" pesée des particules accumulées durant une période d'exposition du capteur, ne serait-il pas possible d'en donner la valeur à l'heure h et non pas à l'heure h-2?

Cela permettrait également à l'homo sapiens, celui qui déclenche les alertes, de ne pas se rater à nouveau et de ne plus donner l'alerte avec beaucoup de retard ou alors que le pic est passé et que la santé de l'homme de la rue a été impactée à son insu.

Les services de l'Etat ne pourraient-ils se pencher sur cette problématique qui reste tout de même dans le régalien.