Depuis l'annonce du 2 février 2010, la réalisation du raccordement de la Corse au gazoduc GALSI, commencent à se répandre les rumeurs les plus fantaisistes.

Et il se dit par méconnaissance beaucoup de bêtises. Notre correspondant Fabien fait ainsi état d'un
article dans La Corse votre Hebdo du 12 au 18 février, dont le contenu avancerait que l'emprise au sol du gazoduc représenterait 10% de la surface de la Corse.

Normalement, la servitude pour un gazoduc est de 10 m de part et d'autre de son axe. La Corse ayant une superficie d'environ 8 700 km² et la servitude (0,02 km de large x 200 km de long) cela représente une surface totale de 4 km², qui nous ramènerait à 0,046 %.

Tout le monde peut se tromper!           Alors il vaut mieux se documenter: 30m, c'est la bande de travail durant le chantier pour le passage des engins de fouille et de pose. Après travaux les sols sont remis en l'état.

Pour démystifier un peu, voici l'exemple d'un projet de gazoduc sur le continent, dans le Nord:

Dans le nord de la France, Nord III, c'est 125 km de gazoduc, qui coûteront 141 millions d'€, et seront 
financés par GRT gaz.

En Corse, au relief près,  un projet assez similaire celui du raccordement de la Corse avec un gazoduc de plus petit diamètre: 500 mm, mais qui est plus long, et aussi plus cher: 450 millions d'€, mais que le Président SARKOZY voudrait nous faire en partie financer.

Prévision pour Nord III: à partir de la fin des études de détail, il y aura une demande d'autorisation ministérielle fin 2010, une enquête publique mi 2011, et des travaux en 2013 qui permettraient une mise en service en fin 2013.

Chez nous, c'est toujours un peu plus compliqué. Mais la règlementation devrait s'appliquer comme ailleurs.

 Petit condensé du projet Nord III .................

Lire la suite