Premiers pas pour l'action citoyenne initiée par Edmond SIMEONI hier à Lucciana à l'hôtel La Madrague.

A SENTINELLA et ARIA LINDA y participaient à travers la présence de ses deux  présidents pour témoigner du parcours réalisé depuis leur création en janvier 2008.

Corse Matin du jour nous rend compte de la démarche anti-centrale au fioul lourd :

http://www.corsematin.com/ra/environnement/218614/bastia-un-nouveau-collectif-contre-la-centrale-au-fioul-de-lucciana


A noter la grossière erreur du Conseiller Territorial José GALETTI, Maire de Lucciana qui parle,  dans l'interview qu'il a donnée à France 3 Corse, de fioul environnemental pour désigner le fioul lourd.

Cette trompeuse appellation, a souvent utilisée de façon inappropriée pour désigner les fiouls lourds à très basse teneur en soufre, fioul TBTS, et ne répond à aucune norme.

La seule désignation officielle pour les fiouls à basse teneur en soufre dans les documents officiels, les arrêtés préfectoraux et la réglementation sur les centrales est TBTS.

Il nous aurait paru souhaitable que
le Conseiller Territorial et Maire de Lucciana puisse nous répondre quant au nombre de capteurs prévus pour mesurer la qualité de l'air sur sa commune, notamment les microparticules PM 10 et PM 2,5.

Nous lui avons donné la réponse  : 0 capteur de microparticules!

Nous avons également fait remarquer au
Conseiller Territorial qu'il avait voté le 24 novembre 2005 une délibération (AC 05/225) adoptant un Plan Energétique Corse comprenant 2 centrales thermiques de 120 MW alors que le document précise clairement que la Collectivité de Corse n'a pas de compétence pour des moyens de production supérieurs à 8 MW.

Il nous a indiqué l'ignorer.

Les participants ont ensuite souhaité disposer d'informations sur l'impact de l'actuelle supposé de l'actuelle centrale et celui de la future centrale, désireux de savoir si le fonctionnement au gaz présentait moins d'inconvénients.

La prochaine réunion aura lieu le mardi 27 octobre à 18h30 à l'hôtel Poretta à Lucciana.