Les navires qui évoluent en Méditerranée devraient dès 2025 être soumis à l'obligation de consommer du fioul lourd contenant, au maximum 0,1 % de soufre en teneur massique.

C'est la décision adoptée par 22 états côtiers méditerranéens signataires de la convention de Barcelone. La Méditerranée passerait donc en zone SECA (Sulphur Emission Control Area). Pour que la mesure s'impose effectivement, elle devra préalablement être adoptée par l’OMI, Organisation Maritime Internationale.

Si la mesure semble aller dans le sens de la réduction des émissions aériennes polluantes des navires, elle n'interdit pas aux armateurs d'avoir recours, par dérogation, à des scrubbers qui leur permettent de ne pas abaisser la teneur en soufre du fioul lourd brulé par leur navires.

Scubber: Un dispostif de dépollution des fumées par pulvérisation d'eau de mer dans les cheminées qui est dans 75 % des cas utilisé en "boucle ouverte": l'eau de mer souillée est rejetée sans plus de traitement directement à la mer. Bref, un rentable tour de passe-passe permettant au mieux de déporter la pollution du milieu aérien au milieu marin.