Au cœur de l’émission d’Envoyé Spécial du 17 mars 2010 sur France2 qui était consacré à la situation du Japon, nous avons pu redécouvrir, Tchernobyl, mensonge ou négligence d'Etat,  le document réalisé par Jean Charles CHATARD sur la gestion de la crise en France.

 

L’analogie entre le discours officiel des autorités françaises lors du passage du nuage de  Tchernobyl, et le discours des mêmes autorités concernant la problématique fioul lourd en Corse est si évidente………qu’il suffirait de remplacer « nucléaire » par « fioul lourd » à chaque occurrence du reportage pour qu'il garde toute sa cohérence pour n'importe quel public!

 

Dans le shaker officiel, c’est toujours le même cocktail de présentations fallacieuses, de mensonges, de non-dits, de falsifications de résultats qui est servi à la population.

Et pour ne rien laisser au hasard les autorités téléguident des scientifiques acquis à leur cause, instrumentalisent des politiques, stimulent des patrons, et excitent leurs syndicats maison. Et à cet échantillon "représentatif " de la société civile en charge des hautes oeuvres certains médias sont largement ouverts....... jusqu'à l'indécence.

Mais plus c'est gros, plus ça passe.  

Nucléaire : les leçons du passé ?  

(Laetitia Pietri - Alta Frequenza) - Le film "Tchernobyl, mensonge ou négligence d'Etat" a été diffusé hier soir (jeudi) sur France 2 dans le cadre de l’émission Envoyé Spécial. Une édition consacrée aux événements au Japon. Ce reportage signé Jean-Charles Chatard a porté sur la gestion française de la catastrophe de Tchernobyl. Il avait déjà été diffusé en 2005 et cette rediffusion à une heure de grande écoute est importante pour son concepteur, alors que pourrait se profiler une nouvelle catastrophe nucléaire. Avec cette rediffusion, est-ce un signe de changement dans la politique de l’Etat français, à savoir le gouvernement mettra-il fin à sa culture du silence en matière de nucléaire ? Ecoutez la réponse du journaliste Jean-Charles Chatard.

Lire la suite