L'Assemblée de Corse vient enfin d'adopter la motion sur la nécessité d'une enquête épidémiologique (impact des centrales thermiques de Lucciana et du Vazzio) déposée par Jean BIANCUCCI par 27 voix des groupes FEMU A CORSICA, CORSICA LIBERA, et les voix des élus de droite.

Il est a noter que les communistes ont voté contre par 5 voix, tandis que le reste de la majorité (19 voix) s'est abstenu.

Cette évolution en vue de faire la lumière sur l'impact sanitaire
des centrales thermiques de Lucciana et du Vazzio intervient alors qu'un inquiétant rapport de l'ANSA (ex AFSSET), commandé entre autres par le Ministère de la Santé, sur les conséquences de l'amiante environnementale en Corse et en Nouvelle Calédonie peinerait à sortir.     http://www.lepost.fr/article/2010/10/28/2284984_exclusif-mort-lente-annoncee-en-corse-et-en-nouvelle-caledonie.html

Lire la suite