A Bastia, comme à Ajaccio, d'après les indications de l'Association Agrée pour la Surveillance de la Qualité de l'Air, la qualité de l'air serait bonne.

Nous avions déjà plus que des doutes sur ce postulat concernant la région d'Ajaccio.

Le travail de repérage des émissions polluantes réalisé dans la région de Bastia confirme que la qualité de l'air n'y serait pas meilleure

MP 2B nous a envoyé ces photos de pollutions industrielles des zones industrielles de Tragone et Purettone........

.......respectivement sises sur les communes de Biguglia et Borgo, où beaucoup d'entreprises brûlent leurs emballages. La somme des pollutions combinées, qui impacte nos organismes, ou effet cocktail, n'est jamais mesuré.



MP 2B indique que certains jours, même en fermant les portes des locaux où elle travaille, il est difficile de respirer, et nous fait remarquer que que les lotissements situés à proximité subissent les mêmes pollutions.



MP 2B  s'interroge: "Je pensais qu'une telle pratique était interdite par la loi ?"



Réponse: Effectivement, les brulages sauvages sont interdits.

 

Et quand la qualité de l'air est dégradée, la qualité de l'eau n'est pas épargnée.

Merci MP2B pour ces images qui démontrent qu'on peut se méfier du discours lénifiant des autorités locales. 

-----
 
Ci-dessous, ce 05.12.2011 à 12h36, la centrale du Vazzio n'est pas moins polluante avec ses 500 kg de microparticules émis chaque jour.
 
m
Philippe, depuis Bastelicaccia nous a envoyé les clichés ci-après
m
m
Quand on voit ces nuages de combustion en suspension, qui mettent en évidence l'absence de bonne dispersion dans la vallée de la Gravona.....
m
m
......on peut comprendre que les autorités et leur bras armé rechignent à réinstaller un capteur de microparticules PM 10 dans la cabine de Piataniccia. 
m
Une cabine dont on voudrait maintenant nous faire croire qu'elle ne serait influencée que par des sablières!
 
m

Green Peace: la démo