Mieux vaut prévenir que guérir:

Joe HENNON, le porte parole de la commisson Européenne chargée de l'Environnement était au micro de RCFM ce matin. Il a indiqué que la commission a proposé une réduction de 90 % des émissions des navires d'ici à 2020 pour le dioxyde de soufre.



Il a précisé qu'il s'agit d'un grand problème en Europe avec des problèmes graves pour la santé des citoyens. Il s'agit de réduire les émissions du secteur maritime qui, sans les mesures proposées, pourrait égaler et dépasser les émissions terrestres en 2020.



L'Européen évoque un échéancier, des études et des aides pour que le secteur puisse s'adapter aux nouvelles règles dans les 10 ans à venir.

Des études coûts/bénéfices ont déjà montré l'avantage des bénéfices sur les coûts au niveau de la santé publique, les habitants qui vivent à proximité des ports étant évidemment les plus directement concernés.



Questionné dans la même émission,  le directeur de la Corsica Ferries, tout en évoquant le projet de la Carbonite, considère qu'il faut éloigner les ports du centre des villes.



Aria Linda considère que l'échéance du déplacement des ports est trop lointaine, et que cette compagnie pourrait dès à présent réduire notablement ses émissions, en observant quelques règles simples, ce que d'autres compagnies ont déjà réussi à faire avec des résultats appréciables.

500 kg....prévenir plutôt que guérir..........ça doit être aussi valable pour les centrales?