Oui, c'est possible!

La loi de nationalisation de 1946, qui a permis la création d'EDF et de GDF,  n'interdit pas à un producteur non nationalisé de produire de l'électricité et de la distribuer. 

C'est d'ailleurs le cas des quelques 230 régies ou entreprises non nationalisées qui exercent actuellement sur un territoire qui couvre environ 10 % de l'hexagone en assurant la fourniture de près de 7 % de la population de l'hexagone.

Fait très intéressant pour les agents de ces régies, ils peuvent bénéficier, comme leurs homologues d'EDF et de GDF, du statut national du personnel des industries électriques et gazières.

A titre d'exemple, l'UEM, l'Usine d'Electricité de Metz qui dispose d'une autonomie financière. Le résultat de ses comptes étant intégrés à ceux de la ville de Metz, et le budget, voté par le Conseil d’Administration de la Régie, est approuvé par le Conseil Municipal et annexé au budget municipal. Ce producteur assure donc la mission de service public de l'électricité, tout comme EDF, ou GDF-Suez.  http://www.uem-metz.fr/site/index_decouvrir.php

Cette régie pratique la cogénération chaleur-électricité à partir d'une centrale thermique qui lui permettrait d'atteindre un rendement énergétique proche de 80 %, tandis qu'elle assure le reste de sa production électrique grâce à trois centrales hydroélectriques. La production est ensuite dispatchée sur la ville de Metz, et sur 1/5 du département de la Moselle sur les réseaux aériens ou souterrains.

A noter que l'UEM produit également de l'eau surchauffée destinée au réseau de chauffage urbain de Metz à partir d'une usine d'incinération des ordures ménagères (UIOM). (L'incinération des OM est normalement exclue par notre collectivité territoriale, du fait de la toxicité des émissions et du refus de la population. Mais il semble qu'une grosse campagne menée par le lobby des constructeurs tende à en réhabiliter l'image auprès de nos élus)

Depuis l'ouverture des marchés de l'électricité à la concurrence, le 1er janvier 2008, la régie est devenue une Société Anonyme d'Economie Mixte Locale.  Il existerait à ce jour 1158 de ces structures dans l'hexagone et dans les DOM.  http://www.lesepl.fr/fr/saeml.php

De quoi inspirer les réflexions de notre collectivité. D'autant que la loi NOME, nouvelle organisation du marché de l'électricité, a considèré que le patrimoine de production détenu par la SA EDF n'est pas sa propriété exclusive, vu qu'il a été financé par les consommateurs!


 Allora, femu qui?