C'est encore notre amie, la Corneille de Tola, qui nous fait observer le comportement assez paradoxal de l'Etat en Corse.
 p
L'Etat, à travers le Préfet de région, vient d'adresser une mise en demeure à la communauté d'agglomération d'Ajaccio pour la mise en conformité de la station d'épuration des Sanguinaires.  
p
Rien de plus normal jusqu'ici, même si la dite CAPA se défend en indiquant que le projet de remise aux normes serait déjà bien avancé!
p
Mais alors pourquoi l'Etat n'applique-t-il pas la même rigueur en ce qui concerne l'équipement de dépollution dont la centrale de Lucciana devrait bénéficier au même titre que celle du Vazzio depuis 2005?
 
p
Double paradoxe! Non seulement la centrale de Lucciana n'a pas encore été équipée, mais aujourd'hui, à moins de 3 mois de la fin de la dérogation dont EDF bénéficie jusqu'au 31.12.2010, aucune mise en demeure ne lui a été adressée, malgré le risque potentiel de rupture énergétique!             Et curieusement personne ne crie au loup.
discriminatoir
En attendant, la population de la région de Lucciana continue d'être exposée à des niveaux d'émissions polluantes très supérieurs à ceux auxquels sont exposés les "riverains"  de la centrale du Vazzio. 
p
Depuis 2005 en effet, la DRIRE (Etat), n'a toujours pas mis en demeure EDF(dont l'état est actionnaire à plus de 80 %) de mettre en conformité l'actuelle centrale thermique de Lucciana d'EDF, car selon son responsable, la population ne s'est pas manifestée.
 
p
Côté Algérie, les fuites sur le déclin de Hassi R'Mel continuent d'embarrasser les autorités.
p
Le gisement gazier d'Hassi R'Mel étant censé alimenter le futur gazoduc GALSI, les autorités Corses devraient également s'inquiéter!   Il va falloir se pencher sérieusement sur le plan B: GNL.
p
Et quelque soit l'état réel de leur capacités gazières à Hassi R'Mel, contrairement à nous, les
Algériens misent sur le solaire et assurent ainsi un plan B.