Dans notre Corse Matin du mardi 21 avril 2009, le directeur d'EDF communiquait. A deux jours près, son intervention suit celle du secrétaire départemental de la CGT.

M

Nous avons tiré les 2 seuls passages  qui méritent décodage dans son très long article. Nous les avons mis en gras et ajouté notre commentaire:

M

 Le site de LUCCIANA sera l’un des plus important :

M

Aujourd’hui c’est Ajaccio qui est le site le plus important. C'est pour ça qu’il n’y a d’opposition à la centrale au fioul lourd que dans le sud. La population y connaît trop bien la capacité de nuisance d’un site de 120 MW.

M

Demain, Lucciana sera équipée des Vazzio Bis, et troquera ses actuels 60 MW (sous utilisés), contre 120 MW (utilisés plein pot) constitués des chimériques moteurs propres de 120 MW .

M

Quand ces monstres se mettront à vomir leur microparticules PM 10, PM 2,5, leurs cancérigènes HAP, bref leur pollution, le réveil sera pénible pour les riverains de la centrale.

M

Quand on pense que la CTC, après avoir voté en 2005 pour des moteurs "propres",  a en plus voté en 2008 le financement de travaux à la centrale de Lucciana pour le compte d'EDF, société privée.


Avec des crédits du PEI, 50 % Etat + 50 % CTC. Heureusement, en février 2009 le Préfet à annulé cette  décision.

M

 Le GALSI est rentré en phase active....La détermination d’un modèle économique qui garantisse aux parties prenantes leurs investissements demeure un élément incontournable de l’aboutissement du projet:

M

Ohé l'Etat!        Ohé la CTC! 

M

M

Il va falloir mettre la main à la poche (PEI) si vous voulez le raccordement au GALSI que vous avez voté dans votre plan énergétique de 2005.


Jouez dans votre cour si ça vous amuse, mais Nous, nous respectons notre PPI (Programmation Pluriannuelle des Investissements) qui n'a pas prévu de gaz pour la Corse.  (Tiens, puisqu'on nous parle respect de la PPI,  avait-elle prévu le rachat par EDF de son homologue British Energy surpayé 15,8 Milliards d'euros (pour un vétuste parc nucléaire), ou la construction du 2eme EPR?)

M

Vous aviez prétendu avoir l'acceptabilité de la population pour respirer la pollution du fioul lourd, mais visiblement elle n'est pas d'accord avec votre choix, et elle veut du gaz naturel.

M

Dans ce cas, notre deal avec les moteurs propres au fioul lourd qu'on vous a proposé ne tient plus! Une des parties prenantes c'est nous! Alors:

M

M

- Faut payer  pour la conversion des moteurs qui n'est qu'optionnelle dans notre commande. Vous comprendrez notre souci d'économie.


- Faut nous garantir au moins le maintien des 11% de rémunération des capitaux investis. N'oubliez surtout pas que la crise énergétique de 2005, qui vous a bien fait peur, est survenue alors que nous n'avions que 5,5 % de rémunération.


- Faut que la CRE nous garantisse le même montant de compensation par la CSPE si on passe au gaz,


- Faut nous compenser les pertes que le moindre intérêt du marché du gaz font vont représenter par rapport à notre rémunérateur circuit de trading du fioul lourd,


- Faut aussi nous garantir que ce supplément d'interconnection ne va pas nous faire perdre le monopole que nous confère la ZNI..... on est déjà limite avec la dérogation!

___

 M

Quand la population autour de Lucciana, à son tour,  respirera 2500 phases transitoires, ce sera vraiment un des sites les plus importants pour la pollution. On y fait déjà des petites économies sur la teneur en soufre.

M

Monsieur le Directeur, vous oubliez encore que depuis 30 ans, les parties prenantes ce sont nos organismes, nos poumons, notre environnement. Nos investissements à nous, ce sont nos enfants.

M

C'est le seul élément incontournable de l’aboutissement du projet qui conditionne l'acceptabilité de la population.

 



Lire la suite