Voici le communiqué de presse que nous avons adressé aujourd'hui à la presse:


Communiqué de presse ARIA LINDA et A SENTINELLA

 

Les centrales convertibles sont un leurre pour nous convertir au Fioul.

Depuis la rupture énergétique de 2005, la puissance installée en Corse  a été augmentée de 120 MW, soit l’équivalent d’un Vazzio supplémentaire, et l’état de bon entretien de l’actuelle centrale du Vazzio permet d’en différer la fin d’activité en 2015.

Le Préfet peut donc sereinement attendre l’arbitrage sur le raccordement au GALSI afin d’optimiser son choix d’implantation pour la future centrale.

Il n’y a aucun intérêt pour notre santé à remplacer les moteurs du Vazzio par leurs clones au fioul lourd qu’EDF a choisi de commander. Rien ne les différencie de ceux actuellement en service : même combustible, même dépollution, donc même impact cancérigène.

De plus, l’exemple du VAZZIO est révélateur de l’atteinte passée et présente à la santé de la population. Comme le précise l’étude de dispersion de 2006, l’installation des dispositifs de réduction de pollution  n’a apporté aucune réduction des volumes de microparticules cancérigènes PM 10 et PM 2,5.  Les moteurs propres fonctionnant au fioul lourd sont donc un énorme mensonge utilisé par EDF, partagé par l’Assemblée de Corse, et les représentants de l’Etat afin d’abuser la population.

Si le GALSI ne devait pas être réalisé, le plan Energétique Corse que notre Assemblée de Corse votait majoritairement en 2005 en se portant garante de l’acceptabilité de ses choix par la population, équivaudrait à un vote contre la santé publique.

 Les votes de l’Assemblée de Corse semblent n’avoir  d’importance que pour elle-même. Une autre décision de  2005, non respectée, en témoigne : EDF, contrairement aux décisions du plan énergétique n’utilise pas les moteurs des centrales thermiques en base ainsi que le révèlent les 2500 démarrages et arrêts moteurs constatés en 2008. La multiplication illicite de ces « phases transitoires », non  comptabilisées dans les Valeurs Limites d’Emissions décidées par la DRIRE, augmente dangereusement le volume de microparticules émis. 

Pour comble, et malgré le satisfecit  exprimé par l’Office de l’Environnement dans le nouveau PADDUC, la cécité partielle du dispositif de surveillance de la qualité de l’air ne permet  pas d’en révéler la gravité et l’impact.  Reste qu’en l’absence de registre des cancers, les études des trois établissements publics que sont l’ISERM, l’AFSSET, et l’INVS confortent les inquiétudes exprimées et les constats des professionnels de santé insulaires.

N’étant pas adeptes d’un retour à la bougie, nous avons formulé des propositions alternatives qui permettraient à nos décideurs de bannir définitivement un retour au fioul lourd, car il existe plusieurs façons d’installer le Gaz Naturel.

La première de ces propositions, déjà étudiée par EDF, permet d’envisager le démarrage des futures centrales au Gaz Naturel Liquéfié. Les moteurs livrés dans leur version Gaz,  seraient alors réellement raccordables avec le GALSI, ce qui économiserait le surcoût de leur  conversion fioul lourd/gaz naturel.

La seconde de ces propositions, conforme au plan BORLOO de juillet 2008, est de favoriser un recours accru aux ENR, notamment par la mise en place de Stations de Transfert d’Energie par Pompage qui permettaient, sans augmentation de  pollution, d’accroître le productible de nos ouvrages hydroélectriques.

Ne soyons pas à nouveau dupes. La partition pro GALSI jouée par EDF et ses sbires ne servira que de paravent à la construction de centrales au fioul lourd. Leurs promesses de conversion à posteriori ne sont qu’un leurre pour nous convertir durablement au fioul lourd. Dans l’intérêt de la population, la future centrale doit démarrer au gaz.

Le collectif Aria Linda qui vient encore de se renforcer en ayant été rejoint par des organisations syndicales départementales et des partis politiques appelle la population du bassin Ajaccien à un sursaut de conscience salutaire pour faire échec à l’implantation d’une centrale à fioul lourd.

Le collectif organisera prochainement un rassemblement à AJACCIO pour dire non à la centrale au fioul lourd dans le bassin de vie Ajaccien et il appelle par avance toutes celles et ceux qui refusent que leurs enfants aient à subir la pollution cancérigènes émise par les centrales d’EDF, à se mobiliser et à participer massivement à ce rassemblement.