Et l'on reparle de MONTOIR de BRETAGNE où une turbine à gaz va être installée, non loin de SAINT NAZAIRE. Les BRETONS n'ont pas voulu de fioul lourd. SAINT NAZAIRE où l'usine MAN fabrique des moteurs diesel au fioul lourd qui sont réservés aux DOM et à la CORSE. Et de FOS sur MER non loin de MARTIGUES où une turbine à gaz va également remplacer les centrales au fioul lourd.

p

Il n'y a que la CORSE qui ne fait pas encore assez parler d'elle au niveau gazier.

p

Ca pourrait changer. En 2005, Jean Pierre LETEURTROIS écrivait que personne ne souhaitait investir en CORSE...... En 2009, GDF SUEZ pourrait bien être être intéressé pour s'y positioner.

p

Faute de turbines à gaz, on a déjà les moteurs "propres" et convertibles au gaz.

p

La fusion entre Gaz de France et Suez remonte au 22 juillet 2008. Le groupe présidé par Gérard Mestrallet, épaulé par Jean-François Cirelli, est leader européen dans le secteur de l'électricité et du gaz en termes de chiffre d'affaires : 74,3 milliards d'euros en 2007. EDF atteignant 60 milliards.

 p

Près de 200 000 employés.

L'Etat français comme premier actionnaire du groupe avec 35,7% du capital.

Actuellement deuxième au CAC 40 derrière TOTAL mais devant EDF. 

Le groupe conduit une stratégie qui repose à la fois sur le gaz et l'électricité, mais souffre d’un positionnement encore trop domestique.

Un risque que les tarifs réglementés du gaz passent sous le prix du marché freine les investisseurs qui regardent du côté des hausses de prix du gaz que pourrait décider l'Etat.

p
La concurrence pour accéder au marché des collectivités fait rage. GDF-Suez ambitionne de se positionner sur le nucléaire en France, tandis qu’ EDF mise sur les champs gaziers de la Mer du Nord. 
Sur le marché de l’eau en Ile-de-France, la filiale Environnement de SUEZ croise le fer avec VEOLIA  au sujet de la plus grosse DSP en Europe :  350 millions €/ an.

p

Selon l'article de CORSE MATIN de ce jour, les salariés ne veulent pas en rester là...............

Lire la suite