Changer le mode scrutin en vue des prochaines territoriales, voilà ce qui préoccupe nos élus au plus haut point….. au point de s’emparer avec voracité du rapport Balladur et de donner aux orientations qu’il suggère une importance exceptionnelle.

 

Oui, la commission permanente de l’Assemblée de Corse s’est emparée de ce dossier qui revêtirait un caractère prioritaire.

 

Pour le président de l’Exécutif, il faut réformer immédiatement le mode de scrutin, tandis que le président  de l’Assemblée de Corse se déclare pragmatique, et souhaite ne pas reporter à 2014 ce qu’on peut faire maintenant.

 

Jean François COPE de passage en Corse compte sur  l’émergence d’un consensus pour pousser l’inscription de cette réforme à l’ordre du jour de l’Assemblée Nationale 

 

Mais avec 22 votants contre et 29 pour (PRG et majorité) sur 51, pourra-t-on estimer que le consensus est atteint ?

 

 Oui, sûrement, puisque la majorité au pouvoir sait admirablement magnifier ses résultats les plus catastrophiques !

 

On l’a encore vu hier à Cuntrastu. Oui,  le PADDUC est au top, et on n’y a rien compris ! Le rapport sur les comptes et la gestion de cette mandature n’a pas été compris,  et il est bon !

 

On aurait préféré une telle dépense d’énergie voire se dégager un consensus sur l’arrivée du GALSI en Corse, sur l’incinérateur, ou pour les 25 % d’insulaires qui vivent sous le seuil de la pauvreté. 

 

Sans oublier le prix de l’essence, le coût des transports, celui des denrées alimentaires de base, le prix des loyers, la dépossession foncière. Les guadeloupéens et les Martiniquais ont réussi au moins une chose, c’est de mettre en lumière des conditions de vie bien différentes des beaux concepts Républicains…..Egalité, Fraternité.

 

Mais en Corse une fois de plus, l’attention de l’opinion publique, plus est détournée vers des jeux politiciens sans intérêt……. Sauf pour les joueurs ! 

 

Avoir une majorité stable leur permettra de continuer à laisser pourrir la situation de notre île.

 

« Donnez leur du pain et des jeux »