Le Président du Conseil General, Jean-Jacques PANUNZI nous a répondu, voici un extrait de sa lettre du 14 février 2008.

....  "Sur le premier point relatif à l'aspect sanitaire, j'ai bien conscience de l'impact négatif des rejets de la centrale du VAZZIO comme le serait tout autant celui d'une autre centrale de même nature, même délocalisée.

C'est bien pour cela que je soutiens votre initiative et votre démarche visant à obtenir une production d'énergie non polluante." .........

Liste des candidats qui se sont engagés contre la centrale au fuel:

Ange UCELLI, candidat à TAVACO.

Christian LECA, candidat, Maire sortant de VERO. Cette commune à délibéré le 27/12/2007 pour une centrale au gaz, raccordée au GALSI.

Franck Noël MINICONI, candidat AJACCIO 7eme CANTON. (Vice-Président de la CAPA)

Jean Antoine DEMEDARDI, candidat à TOLLA.

Xavier LACOMBE, candidat à PERI.

Henri ANTONA, candidat, Maire sortant de COTI-CHIAVARI. Suppléant de Marie-Jeanne BOZZI pour le canton Sante Marie Sicché.

Ange GUERRINI, candidat, Maire sortant de PERI. Cette commune à déliberé le 18/01/2008 contre une centrale au fioul, pour un raccordement au GALSI, ou un recours au GPL.

Antoine OTTAVI, candidat, Maire sortant de BASTELICACCIA, Conseiller Territorial. Cette commune à déliberé contre la centrale. Il a défendu notre motion le 7 février 2008

Jean Louis LUCIANI, conseiller géneral sortant, candidat dans le 7eme canton d'AJACCIO, Conseiller Territorial. C'est le favori d'A SENTINELLA et d'ARIA LINDA, ce conseiller territorial a tellement bien défendu notre motion le 7 février 2008 qu'il mérite tous les suffrages du 7eme canton. Un de ceux qui briguent son siège de conseiller géneral s'est fendu d'un tract pronant le raccordement au cable, carton rouge!

Jean BIANCUCCI, avec Paul SCARBONCHI, têtes de liste à CUTTOLI CORTICCHIATO sur la liste INSEMI . Conseiller Territorial.Il a défendu notre motion le 7 février 2008.

Alexandre SARROLA, Conseiller Géneral sortant du canton du Celavo Mezzana, Maire sortant, candidat  à SARROLA CARCOPINO. Opposant déclaré de la première heure.

Paul François RAFFALI, candidat, Maire sortant de TAVERA.

Thierry CASANOVA, candidat à Ajaccio, lista Inseme per Aiacciu.

 

Un des poids lourds d'AJACCIO nous avait  fait annoncer sa lettre. Au risque de décevoir ses électeurs, ce candidat nous fait savoir qu'il estime que sa position est assez claire et qu'il ne signerait pas.

ARIA LINDA lui attribue un carton jaune. 

Une partie de son opposition s'est également déclarée de façon orale, nous attendons leurs confirmations écrites.

 

 

Les petites phrases des candidats : 

Paul RUAULT dans Corse Matin du 27/02/2008:

 

« ..être vigilant quant au carburant et à l’implantation de la future usine EDF. »

 

La présence de cette phrase dans la partie du propos relatif au cadre de vie est révélatrice. Ce candidat a manifestement compris que le sujet est sensible pour l’opinion. Bon essai, à priori.

 

ARIA LINDA souhaite toutefois lui demander comment s’exerce, et s’exercera, sa vigilance, au sein du groupe politique qui a rejeté la motion du 7 février 2008.

 

Un de ses 2 partenaires désignés du second tour a plaidé dans la presse la cause d'une  "…. centrale au fuel allégé, avec la possibilité si dans 10 ou 15 ans le gaz arrive en  Corse, dans le grand Ajaccio et le grand Bastia, de convertir les centrales au gaz "  et renforcé le propos par  " ...GPL écarté...c'était en tout cas l'avis très clair du bureau d'études qui avait travaillé sur ce dossier pour le compte de la CTC".

 

Ca va être dur à gérer la vigilance! Pour ARIA LINDA, a posteriori ça reste à transformer, on attend le retour des engagements des candidats signés. Nous avons remis la lettre à sa signature à son PC de campagne, à une de ses sympatiques colistières, en mains propres.

 Les adeptes du dialogue et de la concertation : les non-réponses à nos courriers

La Présidente de l'Association des Maires de Corse du Sud: premier courrier sans réponse, puis deuxième courrier sans réponse.

Ceux qui ne sont pas candidats :

Bernard GRAS, dans la Corse votre hebdo du 29 février 2008, fait observer qu'en matière de tourisme, l'atout majeur de la Corse  est environnemental. Pour ce consultant en tourisme, implanter une centrale type Vazzio Bis dans le golfe d'Ajaccio reviendrait à se tirer une balle dans le pied. Lisez-le, le propos est limpide! Certains candidats feraient bien d'en prendre de la graine.

Une de nos adhérentes se demandait justement quelle pouvait être la position du  président de l'Agence du Tourisme Corse  vu qu'on ne l'a pas beaucoup entendu sur la centrale au fuel.  Au fait, M. Antoine GIORGI, président de l'ATC, siégeait le 7 février 2008!  Alors avec qui aurait-il pu voter, si l'occasion lui en avait été donnée, la nuit du 7 au 8 février?