Gazoduc, barges : trop cher!


Pour livrer du gaz naturel liquéfié jusqu'aux vannes des centrales thermiques diesel d'EDF plusieurs solutions ont été imaginées et chiffrées.


- Le gazoduc reliant Lucciana à Ajaccio en passant par Propriano :  un coût estimé de 500 M€ ........rédhibitoire pour la CRE!

- Une barge avec membrane à Lucciana et l'autre à Ajaccio: un coût estimé de 400 M€ .....................rédhibitoire pour la CRE!

Alors confrontés à la promesse de Ségolène Royal, la DGEC, en relation les sociétés candidates pour réaliser l'alimentation gazière, et on l'espère avec les services de la Collectivité, auraient phosphoré pour que ça gaze à un coût supposé non rédhibitoire pour la CRE.

Alors, comme il fallait absolument réduire les charges liées au coût de la création d'une structure gazière, autrement dit un gazoduc, elles ont été purement et simplement supprimées. Si le gaz naturel doit circuler dans l'île ce ne serait plus par voie de gazoduc mais par voie routière.

C'est là que le GNL porté fait son entrée dans le 3 eme scenario (On aurait du s'en douter: Jamais 2 sans 3!)


C'est quoi le GNL porté?


En mode ferroviaire ( aurait-on pu y penser pour la Corse?) l'acheminement du GNL est assuré par une motrice qui tracte des wagons citerne de GNL. 

En mode routier l'acheminement du GNL est assuré par un tracteur alimenté au gaz naturel qui tracte une citerne de GNL. 



La 3eme solution

Celle qui se dessinerait comporte en fait deux solutions distinctes:

- Pour la centrale de Lucciana, le GNL serait acheminé par un navire FSRU directement au large de la commune et transféré par sealine pour arriver jusqu'aux vannes de la centrale thermique.


- Pour la centrale d'Ajaccio, le GNL serait acheminé par cargo en y embarquant des citernes de GNL jusqu'au port de Propriano. Depuis Propriano, des tracteurs achemineraient par une noria routière les citernes de GNL jusqu'à Ajaccio. 


Du gaz naturel sur la route?
 


Et si 300 M€ c'est encore trop cher,
après 2023 ce sera le retour du fioul?

Oui de toutes façons !

Vu le retard que prend la construction de la centrale Vazzio Bis alias Ricanto, elle ne sera pas au rendez-vous de 2023.

Soit EDF obtient une nouvelle dérogation pour prolonger le Vazzio,

Soit comme, l'ont déjà formulé les technocrates parisiens, à defaut de nouvelle centrale en 2023 la sécurité électrique sera assurée par des groupes électrogènes alimentés au fioul. Comme lors de la crise de 2005!

Reste que l'acceptabilité de la 3 eme solution n'a pas été testée sur le trajet.