Difficile de connaitre le réel impact sanitaire de la pollution à Ajaccio.Certains ne veulent pas le savoir, ou plutôt ne pas le dire!

Alors que les élus de la CAPA évoquaient en conseil communautaire, grâce à l'installation de nouveau matériels de mesure, une amélioration de la connaissance de la qualité de l'air, un des conseillers (actuellement en transit dans la mouvance LR, après un départ chevenementiste, et une incursion dans les tendances écologistes) s'est laché:


"Avemu da fà scappà a ghjente"



Il semble même que la qualité de l'air ne soit pas la première des préoccupation de certains édiles LR de la cité impériale.


Lors du très court débat relatif à l'usine de tri mécanique que la CAPA, il s'est encore laché:


"Si j'ai des CSR sous la main, ou si je trouve du pétrole en Corse, je ne vais pas me priver de l'utiliser"