Malgré la visite Présidentielle.......

Ce 4 octobre 2013, suite à leurs demandes respectives d'audience présidentielle formulées auprès du Préfet de Région, des représentants associatifs étaient reçus par un conseiller du cabinet du président de la République dans l'enceinte de la préfecture à Ajaccio.

 p

Ayant annoncé qu'ils souhaitaient parler d'énergie, Jean Nicolas ANTONIOTTI pour l’Association ARIA LINDA et Philippe MAIRE pour l’association A SENTINELLA étaient reçus par monsieur Patrick VIEU, conseiller du Président François Hollande pour les questions de transport. Monsieur Patrick VIEU travaille notamment sur la transition énergétique. Monsieur Blaise GOURTAY, secrétaire général de la préfecture depuis le 7 mars 2013, assistait aux échanges qui avaient lieu en salle Fred SCAMARONI.

 p

L'essentiel de notre message, développé dans le courrier à l'attention du Président lien que nous avons remis au conseiller: 

 p

1) Les textes législatifs en vigueur ne permettent pas d'envisager que les centrales thermiques de Corse soient alimentées au gaz naturel par barge et gazoduc terrestre (plan B, alternatif) alors que la loi prévoit (plan A, sans autre alternative) que la Corse soit alimentée par le gazoduc GALSI, s'il se réalise et si la Corse y est raccordée.

 p

2) Nous avons rappelé, n'en déplaise à Henri PROGLIO et Francois GIACOBBI, que pour les mêmes raisons législatives, rien n'autorisait l'alimentation au fioul léger de la nouvelle centrale de Lucciana, et le fait que la CRE n'avait toujours pas été saisie concernant la prise en compte du surcoût lié au démarrage au fioul léger en lieu et place du fioul lourd.

p

 p

Le conseiller du Président nous a indiqué que, "...connaissant Philippe MARTIN, il n’imaginait pas qu’une nouvelle centrale thermique puisse démarrer au fioul lourd durant son mandat de ministre". 

 le Ministre

Vers la fin de l'entretien, Patrick Vieu a manifesté de l’intérêt pour l’intérêt manifesté par les élus insulaires au sujet de la transition énergétique. Nous lui avons confirmé, qu'au sein de l'Excécutif Territoriale, Maria GUIDICELLI était très active dans le dossier SRCAE.

mm

Le conseiller nous ensuite remercié et indiqué qu'il ferait part des points évoqués avec Monsieur Olivier LLUANSI, conseiller du pôle économie et finances: Industrie et énergie au cabinet du Président de la République, et également avec Monsieur Charles-Antoine GOFFIN, conseiller en énergie auprès du ministre Philippe MARTIN du ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie.

 

 

 

......Ajaccio n'a pas été transformée en bunker.

 

mm

Notre rendez-vous avec le conseiller étant prévu à 10h10,  nous arrivons vers 10h05 devant la monumentale entrée principale de la préfecture. Lors du contrôle d'accès, le CRS en faction affecte un instant de m'interdire l'accès vu que je ne suis pas le Jean Noël ANTONIOTTI inscrit sur sa liste de personnalités attendues. Puis il consent à me laisser passer, sans fouille.

mm

Nous nous rendons au secrétariat de Monsieur le Préfet où la personne qui devait nous prendre en charge semble absente et nous nous acheminons, sans guide, vers le lieu indiqué de réunion.

mm

Alors que nous attendons depuis un bon moment que l'audience en cours se termine, un monsieur s'approche discretement la porte de la salle Fred SCAMARONI où nous attendons d'être reçus. Après nous avoir observés un instant il s'adresse enfin à nous:  Ah, c'est vous les représentants associatifs!  

mm

Nous: Euh?... oui!

m

Lui: Mais par où vous êtes passés, je ne vous ai pas vus entrer?

mm

10h40....De la salle Fred SCAMARONI sortent nos collègues et amis associatifs les représentants d'U LEVANTE, Michelle SALOTTI, du GARDE, Nicole CHANA, et Jacques Laurent SANTELLI d'U POLPU.