RUMENZULAGHJU IN L'ARIA

 

C'est notre adhérent G2B, depuis Bastelicaccia, qui a saisi ces clichés des émissions de la centrale thermique du Vazzio. La vitesse d'extraction des gaz d'échappement n'est manifestement pas conforme à celle, 25 mètres par seconde, imposée par arrêté préfectoral d'exploitation.

Comme le montrent ces clichés, le panâche de la centrale thermique alimentée au fioul lourd, poussé par le vent d'ouest dominant, envahit la vallée de la Gravona. Le capteur de mesure de la pollution spécifique à la centrale thermique, situé 5 km plus loin, n'y verra que du feu.

RUMENZULAGHJU A FIANCU A A PREFETTURA

AMIANTE:  Le préfet de Haute-Corse Louis le Franc va-t-il quitter la Corse sans avoir répondu à la lettre d'U Levante? Dans la même période, c'est à dire sur le départ, un préfet de région réussissait à délivrer des autorisations d'urbanisme!

 

  

Photo AJN: Depuis le col de la Seghia, la bonne dispersion des 500 kg de microparticules par jour émises par la centrale thermique au fioul lourd.

Bientôt ce sera directement à Bastelicaccia que la nouvelle centrale-thermique-à-moteurs-propres-à-gaz-sans-gaz-fatalement-au-fioul-lourd-spécial-Corse diffusera son panache.

TESTA VENTILEGNA: RUMENZULAGHIU?

 

Sur le site où la mairie de Figari ambitionne d'implanter un centre touristique, bravant la pluie, plus de 400 opposants au projet se sont réunis ce dimanche 21 avril 2013.

 RUMENZULAGHJI IN TARRA

Ce vendredi 19 avril 2013 à 16h49, à la Mairie annexe d'Albitreccia (Molini) Aria Linda a déposé ses onze pages de remarques au commissaire enquêteur et signé le registre d'enquête publique relative à l'ISDND et l'ISDI d'Albitreccia.. Traduisez: dépôt-enfouissement-d'ordures-non triées-45000 tonnes par an......... 

Les associations Campa Indè Vaddi, U Levante, Le GARDE, A Sentinella déposaient également leurs observations.

RUMENZULAGHJI IN LU MONDU

La Journée mondiale de la Terre célébrée le 22 avril 2013...et en Corse?  Lien

RUMENZULAGHJI IN LONDON?

Fracturation hydraulique : pas d'alternative !  Les Algériens n'en veulent pas, et c'est à Londres qu'ils arrivent le mieux à se faire entendre.

 

.