PLU d'Ajaccio 

Dans le cadre de l'élaboration du PLU d'Ajaccio, nos amis d'U Levante ont formulé des remarques.

Paul Antoine Lucciani, leur a répondu par lettre recommandée. L'extrait de la page 8 est particulièrement intéressant en ce qui concerne la construction de la future centrale thermique d'EDF.

 

 

En bref, l'expertise de nos amis d'U Levante en matière d'urbanisme a permis de mettre en évidence:

d'une part une petite lacune des hommes de l'art: l'obligation de prévoir une servitude de 5 mètres de large sur le parcours de la canalisation (oléoduc figuré en rouge sur le plan ci-dessous) qui devrait alimenter en fioul le futur site d'Ajaccio-Bastelicaccia. Une centrale à gaz sans gaz, mais dont l'alimentation en fioul, depuis les 3 cuves de 10 000 m3 situées sur le site de l'actuelle centrale du Vazzio est bel et bien prévue.

 

Très curieusement, dans le même temps le document indique, page 6, que le dépostage, actuellement situé à Saint Joseph, serait transféré au ricanto.

D'où la question d'Aria Linda à Paul Antoine. En lui demandant par avance de nous excuser si celle-ci également pouvait lui apparaître excessive!

d'autre part de rappeler, par la voix du chargé de l'urbanisme au sein de la municipalité de la cité impériale, que le seul objectif du PIG était d'obtenir le déclassement de la partie Ajaccienne du site 6 ter, figuré sur la carte ci-dessous par la partie 6 Bis et le déclassement de la partie 6 située sur la commune limitrophe de Basteliaccia.

Ceci nous permettant enfin rappeler que l'annulation de l'arrêté PIG par le TA de Bastia, ne remet nullement en cause le projet de centrale à gaz sans gaz sur le site 6 ter (6 + 6 Bis) choisi par le préfet BOUILLON.

Le changement climatique serait-il déjà en oeuvre à Ajaccio? On peut se poser la question en voyant ce cliché réalisé par Armelle depuis Bastelicaccia.

Photovoltaïque

Inauguration ce vendredi 12 avril 2013, de la centrale solaire de Bastelicaccia:

D'une puissance installée de 4.5 MWc, Le projet de cette ferme photovoltaique a été confié à l'architecte Paul CASALONGA. Sous le chapiteau, à la tribune on aperçoit Dominique FILIPPINI, porteur du projet. Parmi les orateurs qui se sont succédés à la tribune, la chargée de l'énergie au sein de l'Exécutif régional Marie GUIDICELLI. Une sympathique délégation du Sénegal était venue fait part de son expérience.

On pouvait entendre dans le discours officiel que la page du fioul lourd était définitivement tournée....un message oral totalement en contradiction avec les arrêtés ministériels en vigueur, rédigés noir sur blanc. 

Le reportage de France3 Corse.