"Le ministère du Redressement productif, Arnaud Montebourg souhaite qu'une filière industrielle du stockage de l'électricité se constitue en France afin d'accompagner l'essor des énergies renouvelables. Car ces dernières ont comme caractéristique d'être intermittentes et difficilement prévisibles. D'où la nécessité de stocker l'électricité produite pour qu'elle soit consommée ultérieurement."    Article intégral

Après le Sénat, c'est donc au sein du gouvernement que s'exprime la reconnaissance des Stations de Transfert d'Energie par Pompage, (STEP), comme moyen avéré de stocker l'électricité. Mais l'Exécutif de la CTC semble en être resté sur la position très dogmatique de son Président:  " .......ça sent horriblement mauvais".  

Du coup, le SRCAE est plus que timoré sur le stockage, alors qu'il constitue le seul moyen de faire sauter la limite de 30 % d'EnR imposée par EDF.

On se prend à regretter Coluche et sa formule: Et moi je dis alors que quand un mec sur une information il en connaît pas plus que ça, il n'a qu'à fermer sa gueule !

Malheureusement, la position du chef transpire! Intervenant (présentation PRSE / SRCAE), après le représentant d'Aria Linda qui faisait état des travaux du Sénat en 2012 sur le coût de l'électricité, et des conclusions très favorable de l'institution à l'utilisation des STEP pour stocker l'électricité, le représentant de la Direction de l'Energie de la CTC avait un peu ironisé sur la démarche de l'institution et considéré qu'il fallait, pour la Corse, en passer par un démonstrateur. Pas de risque, l'Exécutif a bien *verrouillé les possibilités d'expression de voix discordantes!

Et en plus, il y a les porteurs d'eau! Plus récemment, c'était au tour du représentant de la DRIRE d'évoquer, en présence de sa hiérachie et du préfet de région, son incrédulité sur la capacité locale de réduire les consommations, pourtant prévue par tout les SRCAE de France et de Navarre. Selon cet homme de l'art, la consommation devrait continuer de croitre régulièrement! C'est très exactement la position d'EDF!  A la question "répéteriez-vous ces paroles en présence de votre ministre (Delphine BATHO) lors de sa venue en Corse en mai 2013?" nous n'avions pas obtenu de réponse de ce dernier!

* Référence à la convention Etat/CTC sur la gouvernance à 5 et son application dans le COPIL du SRCAE qui s'est traduite par l'exclusion des associations environnementales! Idem pour la composition du PGDND dans lequel les associations n'ont pas de voix délibérative!  (ex PIEDMA)

 

La petite fumée blanche vue sur la place Saint Pierre à Rome a fait des adeptes en Corse......

 

....du côté de la centrale électrique du Vazzio.....

Finalement quelque soit le niveau de ses interventions dans le mille-feuille institutionnel, le clan de gauche au pouvoir (CTC, CAPA) se révèle tout aussi peu enclin à faire cas de l'écologie que le clan de droite (Conseils Généraux, CAB).

Pire, les autres structures politiques importantes, sont déjà prêtes à des trocs totalement contradictoires dans les deux départements, pour ne pas dire dans les deux grandes villes.

Avec ceux là même qui sont contre l'écologie!

.......et du côté des compagnies maritimes....

Une occasion pour les associations de s'intéresser à nouveau à la DSP maritime!

.......et pour finir du côté des centrales à enrobés.....alimentées au fioul lourd!

Au fait, avec quoi allons-nous financer notre transition énergétique.........

Lire la suite