Les journalistes présents à la conférence de presse de Michèle RIVASI, ce dimanche 12 septembre 2010 au couvent de Tuani à Costa, ont pu constater que la députée Européenne est très active sur le dossier énergétique Corse.

Depuis ses récents entretiens avec Jean-François Carenco, directeur du cabinet de Jean-Louis Borloo, Dominique Ristori directeur adjoint de la commission en charge de l’énergie, et  Thierry Pons, directeur de SEI (Systèmes Electriques Insulaires, autrement dit EDF en Corse et dans les DOM) directement rattaché à Henri Proglio, le grand boss d’EDF, une nouvelle vision de la politique énergétique d’EDF semble se dessiner.

Pour l’image d’EDF, c’est clair, continuer à employer du fioul lourd en Corse serait désastreux. L’état major de l’énergéticien en a conscience. Le démarrage des centrales thermiques au fioul léger n’attendrait donc plus qu’un accord très politique…au plus haut niveau de l’état.

Elément intéressant : EDF/PEI aurait « oublié » d’inclure dans le dossier de la future centrale de Lucciana le coût de construction d’un nouvel oléoduc…..  une bagatelle de 100 millions d’euros dont l’énergéticien comptait probablement demander ultérieurement le financement. Un coût qui vient balayer les arguments d’EDF quant à un surcoût lié à l’exploitation de la centrale au fioul léger en lieu et place du fioul lourd. Les très arrogants monsieur Lebeau , et monsieur Monti, adepte du dialogue avec les seuls hommes de l’art, ne seraient donc pas aussi infaillibles qu’ils ne souhaiteraient le paraître. Le directeur régional va probablement se lancer de nouveau dans une saga d’invitations gourmandes pour compenser ce nouvel accroc à l’image de la maison.

Et la députée Européenne va plus loin en demandant à EDF d’installer deux sites solaires en Corse d’une capacité de 20 MW chacun…….de quoi réduire notre dépendance énergétique.

Dans les très prochains jours, la déclinaison de ces démarches devrait se traduire sous forme d’arrêté préfectoral pour la centrale de Lucciana. Dans Corse Matin.

Les emissions polluantes non comptabilisées au Vazzio, ça continue..............

Lire la suite