Des opposants au fioul lourd qui ont fait le déplacement depuis le grand Aiacciu, Cutuli Curtichjatu, Bastelicaccia, U Taravu, Olmi Cappella, Fium'orbu, Capi Corsu, Corti, sont venus s'unir à ceux de la région de Lucciana mobilisés par Miguè ANGELI et ses militants.

La majorité des présents a fait preuve d'une détermination sans faille, et usé de conviction durant deux heures pour informer les automobilistes qui empruntaient le giratoire. Le député Européen, quatre conseillers Territoriaux, les représentants des associations membres du Collectif Loi Littoral, et des élus locaux  sont venus apporter leur soutien à la mobilisation organisée par le Collectif Régional A CASAMOZZA pour dire NON aux CENTRALES au FIOUL LOURD.

D'après les chiffres officiels nous aurions été 200, je vous laisse donc rétablir notre participation. Merci aux militants, et également à la presse qui n'a pas manqué de couvrir l'évènement et de relayer notre message auprès de toute la population de l'île. Sur les sites des associations les témoignages de soutien continuent d'arriver.

Samedi 19 juin 2010, toute la Corse était réunie près du site de l'actuelle et de la future centrale pour dire:


NON aux CENTRALES au FIOUL LOURD


Sur place un conseiller municipal de Lucciana nous remet la délibération du 11 mai 2010, votée à l'unanimité, par laquelle le Conseil Municipal de cette commune a demandé:

"à EDF PEI, de prévoir le fonctionnement des moteurs de la nouvelle centrale au fioul léger, dans l'attente du gaz naturel", 

NDLR: à noter que le libellé de cette partie de la délibération rejoint la position des associations qui demandent le gaz naturel, sans se limiter à son approvisionnement par le GALSI, et en demandant aux autorités d'étudier l'alternative GNL.

Visiblement, Monsieur le Maire a bien entendu les associations, le gaz naturel ou rien, ce n'est pas sa tasse de thé!


"à la CRE, le commission de régulation de l'énergie de donner  les moyens
à EDF PEI de compenser les inévitables surcoûts d'exploitation",

NDLR: Le libellé de cette deuxième partie de délibération est tout à fait caractéristique du lobying pratiqué par EDF auprès des élus. Il nous a déjà été rapporté ce type de propos de son directeur qui indique à qui veut l'entendre que la CRE accepterait de payer 30 millions d'euros pour une conversion fioul lourd/gaz naturel, mais pas pour compenser le surcoût de production lié au démarrage au fioul léger.


C'est assez révélateur de l'attitude des autorités qui se défilent avec de fallacieux artifices comptables au détriment de la santé de la population. Si la CRE à un rôle de conseil, le véritable décideur est, l'Etat au travers du Ministre BORLOO.


Quelques photos.......

Lire la suite