Le PEER, Programme Energétique Européen pour la Relance, va consacrer en 2009 et  2010 :

4

pour les projets d’infrastructures gazières et électriques : 2365 millions d’euros . 

pour les projets d’énergie éolienne en mer: 565 millions d’euros 

pour les projets de captage et de stockage du carbone : 1050 millions d’euros .

 

Le règlement *CE  n° 663/2009, voté à Bruxelles le 13 juillet 2009, a prévu de consacrer au titre du PEER:


120 millions d’euros à la réalisation du gazoduc GALSI.

 

Le pays bénéficiaire de cette assistance financière communautaire au titre des points d’interconnexions gaziers, dans la catégorie des projets  d’infrastructures gazières et électriques étant l’Italie.

 

A noter que les propositions d’aides sont formulées par les Etats et que l’un des critères d’éligibilité a été :

 

La maturité, c'est-à-dire le fait d’atteindre la phase d’investissement et l’engagement de dépenses en capital substantielles avant la fin 2010.

 

L’Italie avait donc exprimé ses besoins.  Et la phase démarrage des travaux aura bien lieu en 2010.

 

Reste donc à la France à répondre aux deux critères ci-dessus pour bénéficier à son tour d’une assistance financière communautaire au même titre pour le raccordement de la Corse au GALSI.  

 

Le Préfet de Région ayant annoncé un rendu des études de GRT gaz par Monsieur GALSI au mois d’août, la phase sérieuse devrait pouvoir commencer.

p

Nouvelle toute fraiche du comité d'entreprise d'EDF/SEI qui s'est tenu aujourd'hui:

P

un haut représentant de la CGT d'EDF/SEI se serait déclaré inquiet pour les risques de rupture énergetique que le "retard" à la réalisation des centrales ferait courrir à la population. Puis il aurait récidivé avec l'urgence à démarrer au fioul lourd pour "nous éviter de connaitre à nouveau la situation de 2005".

P

La vieille menace à la coupure est encore l'arme fatale de certains représentants syndicaux!

p

 * Paru au JO de l'UE le 31 juillet 2009.

 le texte complet et d'autres infos GALSI.....


 

Lire la suite