Association Aria linda

vendredi 23 janvier 2009

Ce qui s'est dit au sujet du GALSI: quelques pistes.....

La commission du développement économique à donc entendu Monsieur LETEURTROIS.

Jean BIANCUCCI qui assistait à cette réunion nous a donné les grandes lignes de ce qui s'est dit ce matin.

La solution 100 % maritime au départ de la Sardaigne ne serait pas privilégiée compte tenu d'incertitude sur le tracé. En revanche la solution qui semblerait être envisagée serait de réaliser une traversée maritime entre OLBIA et PORTO-VECCHIO, puis de rejoindre LUCCIANA, et AJACCIO par voie terrestre.

Au premier abord, cette première annonce présente le gros inconvénient de créer un périmètre sensible (SEVESO ?) sur le passage du gazoduc, et donc il faudra passer par une DUP, procédure d'expropriation.......etc.  Ce qui ne va pas faire gagner du temps au camp de ceux qui veulent voir tourner les centrales de Corse au gaz naturel.  Est-ce purement fortuit?

Dans ce cas le gaz repartant de OLBIA, ne bénéficierait plus de la pression du gazoduc GALSI, et devrait être remis en pression pour être réacheminé vers ses deux destinations en Corse.

Le coût définitif de la desserte Corse ne serait pas encore établi, compte tenu du stade incomplet des études.....

Lire la suite

ASSEMBLEE GENERALE dâ�� A SENTINELLA VENDREDI 06 F�©vrier 2009 �  18 H 30 Salle des f�ªtes de BASTELICACCIA

ASSEMBLEE GENERALE d’ A SENTINELLA

VENDREDI 06 Février 2009 à 18 H 30
Salle des fêtes de BASTELICACCIA
( sous les locaux de la Poste)

 

L'invitation de Dumè LANFRANCHI, le président d'A SENTINELLA, association partenaire et amie,

Madame, mademoiselle, Monsieur,


Malgré l’engagement de tous les instants dans notre combat contre la centrale à fioul, cette bataille n’est pas encore gagnée. Le préfet de Corse s’est engagé à faire avancer le dossier du GALSI (gazoduc transportant le gaz naturel de l’Algérie à l’Italie en passant par la Sardaigne, sur lequel un raccordement pourrait alimenter la Corse), ce qui permettrait de faire fonctionner les centrales thermiques au gaz naturel et non au fioul, supprimant ainsi l’émission des particules cancérigènes.




Lire la suite

LE PROJET DE GAZODUC SE RAPPROCHE TRES SERIEUSEMENT DE LA CORSE

 

C’est le titre de Corse matin ce jour, page 5, qui estime dès le début de son article co-écrit, que « la Corse sera très probablement raccordée au gazoduc.

 

Le terme de « possible » aurait été prononcé par Monsieur GALSI qui doit présenter aujourd’hui les premières conclusions du rapport de faisabilité à la commission du développement économique de l’Assemblée de Corse, l’étude étant selon lui à mi-parcours.

 

Le tracé du parcours sous marin n’est pas encore décidé !

 

Nous avons la confirmation que ce projet, qui bénéficie du soutien inconditionnel de la CE, serait réalisé à partir de 2 bifurcations terrestres depuis la Sardaigne dont la collectivité détient 10% des actions du consortium. Et comme nous l’avions pressenti lors d’une de nos dernière réunions que  le coût financier de ce raccordement estimé 200 M€ aurait presque doublé

 

Les journalistes, Jean Marc RAFFALI et Véronique EMMANUELLI concluent leur article, sous un jeu de mot, par une vraie question :

 

« ET SI LE PROJET DEVAIT SE HEURTER A UN ECUEIL FINANCIER, il n’y aurait certes pas de gaz dans l’eau, mais beaucoup sûrement de l’eau dans le gaz. »

 

Compte tenu de l’état de ses finances, la région Corse pourrait-elle participer, comme sa voisine Sarde, à 10% des actions d’un consortium qui la solliciterait financièrement pour apporter des garanties à cette réalisation ?  

Réponse......

Lire la suite