Tout vient à point à qui sait attendre, ARIA LINDA et A SENTINELLA ont demandé ce rendez-vous à Monsieur le Préfet depuis la mi-aout. Après avoir été invités par sa lettre du 9 octobre à prendre rdv, après deux appels infructueux, nous avons pu obtenir un rdv en rencontrant le Préfet lors d'une réunion du Front Contre Ce PADDUC. Ce sera donc le 13 novembre à 18h15.

Est-ce de bon augure de rencontrer le garant de la sécurité des personnes le jour de la St Brice, qui serait le patron des juges?

A priori, notre interlocuteur tient d'abord à observer, ce qui n'est pas pour nous déplaire. La première réserve du Conseil des Sites porte sur les risques technologiques, representés notamment par les centrales thermiques au fioul lourd et l'incinérateur. La deuxième réunion de cette instance a donné au préfet l'occasion d'enfoncer le clou.

Pour autant, dans l'ordre des réceptions nous notons que sa première écoute à été pour notre toréador qui, le naturel revenant au galop, l'a emmené voir un champ où paissent ............des vaches!  Cette égérie ne nous semble toutefois pas bonne conseillère, et nous ne saurions humblement que conseiller à Monsieur le préfet de se méfier d'un avis trop formaté fioul lourd, et de tout décision s'y référant.

D'ailleurs, nous venons d'écrire à Monsieur le Président de la Commission de Régulation de l'Energie pour attirer son attention sur la situation énergétique de la Corse, et nous n'attendrons également deux mois sa réponse. Nous demanderons le 13, à Monsieur le Préfet de transmettre officiellement une copie de notre courrier à Monsieur Nicolas SARKOZY adepte de la Corse modèle environnemental, et de la RGPP, donc des économies.

Côté Assemblée de Corse, deux motions ont été déposées par des conseillers territoriaux qui accompagnent l'action d'ARIA LINDA, l'une pour demander une enquête épidémiologique, l'autre pour exiger le raccordement au gazoduc GALSI.

Pour signer la pétition contre Ce PADDUC   >       http://cll-corse.org/       

Lire la suite