Soutenue par une importante médiatisation, le représentant de la CGT d’EDF a réclamé et obtenu la réunion d’urgence du conseil énergétique qui s’est tenu le 2 octobre 2008.

 

Le directoire de la CTC a donc été plus sensible aux sempiternelles déclarations alarmistes ourdies par cette composante partielle de la représentativité syndicale au sein d’EDF, qu’à l’argumentaire étayé et développé par les associations anti-centrale thermique à « moteur propre » au fioul lourd, pour le compte de toute une population.

 

Il semble que la manœuvre ait échoué, puisque le conseil énergétique, par la voix du président SANTINI a constaté que d’importants moyens étaient venus améliorer un dispositif de production, qui, en 2005 n’avait pas remis d’éviter la crise et les redoutées coupures.

 

Autre point abordé par le CE, la réalisation du GALSI.

 

L’absence de l’ingénieur LETEURTROIS, rapporteur de la crise énergétique Corse de 2005 et inspirateur de la notion de moteur propre au fioul lourd a fait cruellement défaut à un directoire qui s’était pourtant félicité de sa nomination en tant que monsieur GALSI. Faut-il en déduire que l’Etat, malgré l’affichage, se désintéresse de la question Corse ?

Pour en savoir plus, lisez la fin de ce billet et rendez vous le :

;

 10 octobre 2008 à 18h30

restaurant A CASETTA plaine de CUTTOLI

Lire la suite