Le projet de PADDUC voudrait le marteler : la CTC n’a pas compétence en matière de centrale thermique, et comme le leur avait indiqué dans son rapport l’ingénieur LETEURTROIS, actuel M. GALSI, leur avis exprimé par la délibération 05/225 n’avait d’autre valeur que de « garantir l'acceptabilité des choix énergétiques (d'EDF, alias PEI et de l'état)  par la population.
 
Voir rapport : http://rapport-leteurtrois.org/RapLt3.pdf  pages 3 et son copier-coller de la page 36.
 
Récemment, lors de la session des 10 et 11 juillet 2008 le Président de la Collectivité, apparemment investi d’une compétence en énergie pour une installation thermique et de puissance supérieure à 8 MW et non confinée au seules énergies locales, propose la prise en compte financière de travaux destinés à la réalisation d’un ouvrage censé garantir la future centrale thermique de LUCIANA contre le risque d’inondation.
 
Voici son entrée en matière : Les intérêts de la Corse et de la Collectivité Territoriale de Corse au titre de la politique des investissements énergétiques sont clairement engagés sur cette opération : je vous propose de décider que la Collectivité Territoriale de Corse assurera, à titre exceptionnel, la maîtrise d’ouvrage des travaux de protection du site de la future centrale électrique contre les crues centennales. (RAPPORT N° 2008/E4/105)

Lire la suite