Théoriquement, le trépied énergétique de la Corse voté par la Collectivité de Corse prévoit de subvenir à la consommation d'électricité insulaire en mixant 1/3 de thermique, 1/3 d'interconnexion et 1/3 de renouvelable.






La réalité des chiffres est tout autre si l'on analyse les données des consommations pour 2021 mises en ligne par la Commission de Régulation de l'Energie. lien




La réalité des chiffres est tout autre si l'on analyse les données des consommations pour 2022 mises en ligne par la Commission de Régulation de l'Energie. lien




Pour l'année 2021 en cours et pour l'année 2022 en prévision, il est évident que le bel équilibre du trépied n'est pas et ne sera pas respecté:


- Pour l'interconnexion la production atteindra 45% au lieu des 33 % prévus.

- Seule la part *thermique respectera les 33 % prévus, si l'on ignore la contribution thermique des câbles.

- Pour les renouvelables le hold up est manifeste: l'ensemble des sources renouvelables ne participe qu'à hauteur de 22 % au lieu des 33,33 % prévus.





*Pour mémoire l'interconnexion fait appel à des sources multiples, acheminées par câbles, notamment d'origines thermiques et nucléaires.