Bonjour,
Le maître d'ouvrage vient de mettre à jour la réponse à votre contribution déposée le 24/05/2021 à 11h09 :

Nous vous remercions pour votre contribution argumentée, et plus largement pour votre participation active - aux côtés des autres associations de défense de l’environnement en Corse - lors de la concertation préalable du public sur le projet de centrale électrique du Ricanto.

Saisine de la CNDP

Le projet du Ricanto s'inscrit dans le cadre du Schéma Régional Climat Air Energie (SRCAE) et de la Programmation Pluriannuelle de l'Energie (PPE), document de cadrage co-élaboré par la Collectivité de Corse et les services de l’Etat. Le projet de révision de la Programmation Pluriannuelle de l'Energie (PPE), initié en juin 2018, a été adopté par l'Assemblée de Corse le 29/04/2021. Ce document rappelle que "l'approvisionnement de l’île en gaz et le raccordement au GNL des deux centrales thermiques de Lucciana et du Ricanto" est l'un des objectifs principaux de cette nouvelle PPE. Conformément au cadre ainsi fixé, EDF PEI développe actuellement un projet de centrale au Ricanto fonctionnant au gaz naturel comme combustible principal, et pouvant également fonctionner à partir de combustibles secondaires dits de secours (fioul domestique et biomasse liquide de type EMAG). L'objectif est bien de mettre en service cette nouvelle centrale dès que possible, autour de 2025, bien avant la date de fin d'exploitation réglementaire de la centrale du Vazzio (2030).

Le code de l’environnement impose que le processus de concertation soit terminé avant dépôt par le maitre d’ouvrage du dossier de demande d’autorisation environnementale qui aboutit à l’enquête publique. Il était donc nécessaire de réaliser la concertation préalable du public afin de permettre de tenir le calendrier précisé ci-dessus. 

Concernant l’utilisation du conditionnel, c’est un usage établi par la Commission Nationale du Débat Public pendant les phases de concertation.

VLE de la centrale

Les Valeurs Limites d’Emissions (VLE) présentées lors de la concertation correspondent aux textes réglementaires applicables. Elles proviennent de l’arrêté du 3 août 2018 relatif aux installations de combustion d'une puissance thermique nominale totale supérieure ou égale à 50 MW soumises à autorisation au titre de la rubrique 3110. Certaines sont amendées par les niveaux associés aux meilleures techniques disponibles (NEA-MTD) déterminés dans le document ‘décision d’exécution 2017/1442 du 31/07/2017 établissant les conclusions sur les meilleures techniques disponibles, au titre de la directive 2010/75/UE du Parlement européen et du Conseil, pour les grandes installations de combustion’. 

Ces VLE correspondent en effet à des réductions très sensibles en comparaison aux VLE de l’actuelle centrale du Vazzio, y compris dans le cas d’un fonctionnement au FOD ou à la biomasse liquide. Elles sont également légèrement inférieures aux VLE de la centrale EDF PEI de Lucciana, car les textes réglementaires ont évolué depuis la date de mise en service de cette centrale (2014). 

Alimentation du gaz naturel en Corse

Concernant la création d’une infrastructure gazière pour alimenter l’île, la solution à l'étude est le transport par navire jusqu’à un terminal méthanier. L’Etat a lancé en février 2020 une procédure spéciale de sélection d’un opérateur pour construire et exploiter cette nouvelle infrastructure. Les offres ont été reçues en octobre 2020 et sont actuellement en cours d’analyse. Elles posent des questions techniques complexes qui ont poussé le ministère à poursuivre le dialogue avec les industriels et à demander des études complémentaires.


Cordialement,
L'équipe du registre Numérique

Le registre dématérialisé de concertation