Depuis le 17 mars 2020, date du début du confinement, la baisse générale d'activité aurait du entrainer une baisse des émissions polluantes.





Comme le montre le graphique ci-dessus, la concentration moyenne journalière de particules PM 10 mesurée en Corse sur le mois de mars et le début d'avril ne montre aucune baisse significative depuis le début du confinement.

Bastia connait même un curieux pic le 28 mars 2020.


Même constat ci-dessous pour la concentration moyenne journalière de particules PM ,5 10 mesurée en Corse sur la même période : aucune baisse significative depuis le début du confinement.

La tendance est globalement à la hausse des concentrations.



Mais qui sont donc les émetteurs de ces pollutions qui ne baissent pas?