LA CHARTE CROISIERE


1) Réduction des émissions polluantes dans l’air

Les navires de croisière opérant en baie de Cannes s’engagent à :

- À utiliser un carburant à 0.1% de soufre dès l’entrée de la zone de pilotage obligatoire et pendant toute la durée de l’escale au mouillage ; en alternative, à utiliser un scrubber ou tout autre système équivalent ; précédemment, les navires avaient obligation d’utiliser le carburant à 0,1% de soufre lorsqu’ils étaient au mouillage, moteurs de propulsion à l’arrêt ;

- À respecter une stricte interdiction d’incinération des déchets à bord dès l’entrée de la zone de pilotage obligatoire, et ce pendant toute la durée de l’escale ;

- À mettre en place un service de tendering respectueux de l’environnement, avec l’utilisation systématique de carburant à 0,1% de soufre.

 

2) Réduction de la pollution en mer

Les navires de croisière opérant en baie de Cannes s’engagent à émettre :

- Zéro rejet d’eaux usées traitées ou non en zone de pilotage et de mouillage ;

- Zéro rejet d’eaux issues du système de lavage des fumées (ou scrubbers) en boucle ouverte, le cas échéant.

 

3) Protection de la biodiversité

Les navires de croisière opérant en baie de Cannes s’engagent à :

- Contourner les herbiers de posidonies lors des manoeuvres et ancrage ;

- Respecter la zone de pilotage obligatoire et de mouillage selon les directives du Pilote.

 

4) Mise en œuvre d’une démarche environnementale globalisée

Les navires de croisière opérant en baie de Cannes s’engagent à :

- Favoriser les démarches en faveur de l’environnement auprès des agents réceptifs et des autocaristes :

- Privilégier pour les excursions les bus propres de type « Euro6 » et si existant des bus utilisant des ressources durables ;

- Limiter les rejets d’émissions polluantes à terre en demandant aux opérateurs de ne mettre en route les moteurs qu’à la montée des passagers dans le bus.

 

Application de la charte: un bonus incitatif et des contrôles rigoureux

Cette charte environnementale renforce le Green Award, dont elle est complémentaire, mené par le FRCC (French Riviera Cruise Club) depuis 2007. Elle sera revue et actualisée chaque année.

Elle est appliquée à la fois de façon incitative et rigoureuse par :

- La mise en place d’un bonus financier pour les compagnies participantes

Les navires respectant les exigences de la charte recevront un bonus de 0,20 € sur les droits de port par passager et par escale. Cette démarche, initiée par David Lisnard, maire de Cannes, a été engagée dans un esprit collaboratif et un partenariat gagnant/gagnant. Le bonus sera reversé chaque année à la fin de la dernière escale du navire à Cannes.

- Le contrôle strict du respect des engagements

Les croisiéristes participants s’engagent à participer à des visites de surveillance aléatoires effectuées par les autorités portuaires au moins une fois par an par navire. Le navire s’engage à donner accès aux documents pouvant attester des engagements pris en lien avec la Charte (ex : registre passerelle, contrôles des tenders, etc.).

Les contrôles seront effectués indifféremment par l’autorité portuaire, le port de Cannes et/ou le pilote.

 

 

 

Le manque à gagner pour Le port de Cannes, et son gestionnaire la CCI Nice Côte d’Azur a été évalué à 31 500€ par an, pour 34 escales, 157 424 passagers et 5 navires différents.

La contribution correspondante sera versée à la compagnie, à la fin de la saison en novembre 2019.

En contrepartie, le coût de l’engagement de la compagnie de croisière serait de l’ordre de 8 000 $ par escale (pour l’utilisation de carburant à 0,1% de souffre, les aménagements techniques pour répondre aux exigences de la charte, etc.).

 

En 2020, les compagnies s’engagent à installer des « SCRUBBERS », un système de nettoyage des gaz d’échappement, pour $25 millions par navire afin d’obtenir des émissions de soufre à 0,1%.

 

Communiqué de la Ville de Cannes, la CCI Nice Côte d'Azur et NCLH, 25/07/19