Association Aria linda

dimanche 21 juillet 2019

A l'approche des municipales, la pollution des navires à Ajaccio devient un enjeu de campagne pour les sortants!

Particules diesel = impact pour la santé 

Photo de Ghjuvan Paulu:

Port d'Ajaccio le 13 juillet 2019 à 6h58: deux navires à quai crachent une pollution visible à l'oeil nu.


Contrasté grâce a un logiciel de retouche photo, le cliché fait apparaitre l'ampleur de la pollution aux particules

     

Curieusement, ni la cabine de mesure de la place Abbatucci, ni celle de Canetto,  ne relèvent de pic de pollution aux microparticules vers 7h00 le 13 juillet 2019!


Particules de l’air ambiant extérieur

Répondant à une saisine des ministères en charge de la santé et de l’environnement du 30 juin 2014, l'ANSES, agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, a publié son rapport intutilé:

"Effets sanitaires des particules de l’air ambiant extérieur selon les composés, les sources et la granulométrie"




Énergie

Les inquiétudes d'A Sentinella et d'Aria Linda: Voir l'article d'Isabelle LUCCIONI dans le Corse Matin du 20 juillet 2019.


op

Les Hautes-Alpes veulent exploiter leurs barrages


http://www.journaldelenvironnement.net/article/les-hautes-alpes-veulent-exploiter-leurs-barrages,98509?xtor=EPR-9#email=arialinda@orange.fr


https://www.cre.fr/Documents/Deliberations/Decision/Evaluation-CSPE-2020

jeudi 11 juillet 2019

De Rugy bisque : pas chaud pour la cuisson du homard au gaz...il le préfère mitonné au fioul...question d'économie quand il s'agit de la Corse.


Selon un article de Corse Matin en date du 13 juillet 2019, qui cite Edouard Philippe " La vieille centrale au fioul lourd ne sera - le Premier ministre l'a confirmé - pas remplacée par le cycle combiné gaz initialement prévu mais par une centrale comparable à celle de Lucciana".  article

Un propos semblant indiquer une décison de marche arrière bien arrêtée.





Thibaud Normand

Conseiller technique énergie - cabinet du 1er ministre




Alors que le 1er ministre aurait affirmé cette position, son conseiller énergie Thierry Normand ( école des mines, polytechnique, a bossé chez TOTAL) rencontrait le même jour les associations de défense de l'Environnement à la DREAL à Ajaccio.

Ses éléments de language n'indiquaient pas la position arrêtée rapportée par Corse Matin.

Bien au contraire, le conseiller nous affirmait qu'un industriel français était capable de produire des structures en béton pour le stockage du gaz pour un montant de 200 M€ (soit 400 M€ pour Ajaccio et Bastia) et que l'intérêt cette solution était actuellement comparée à celle d'une barge à Bastia et d'un gazoduc reliant Ajaccio (500 à 600 M€).

Le conseiller indiquait une revoyure " après l'été " intégrant l'objectif d'un bon dimensionnement de la puissance de la centrale, sans jamais évoquer une remise en cause de la technologie prévue par la PPE tout en confirmant que l'objectif de sa mise en service en 2023 au gaz naturel était toujours l'objectif.  

Alors couac entre Edouard Philippe (qui serait un ami du maire d'Ajaccio) et François De Rugy ? article