L’enquête publique unique portait sur 2 points:

- La demande d’autorisation environnementale concernant le projet de construction d’une centrale de production d’électricité à cycle combiné de 250 MW, fonctionnant au gaz naturel et compatible au FOD en mode de secours, sur le territoire de la commune d’Ajaccio. L'avis de la commission d'enquête est défavorable.

- La demande de concession d’utilisation du domaine public maritime, destinée à l’implantation et à l’exploitation des canalisations de prise d’eau et de rejet en mer dans la baie du Ricanto, servant au refroidissement de la centrale. L'avis de la commission d'enquête est favorable.

Pas aussi inattendu que ça cet avis défavorable!

En général, s'il est parfois assorti de réserves (assez convenues) que le demandeur acceptera de lever pour obtenir son droit de réaliser son projet, un avis de commission d'enquête publique n'est que très rarement négatif. Les préfets ne sont d'ailleurs pas tenus de tenir compte des conclusions et avis des commissaires enquêteurs.

Mais pour nos commissaires enquêteurs, il aurait été difficile de ne pas entendre les réticences de l'Autorité Environnementale et celles de la CRE versées au dossier par les associations. Et d'oublier les grosses réticences sur le foncier exprimées par la directrice de la DGEC, dopées par la préfette. (10 000 terrains à problèmes!)

Ouf! Les associations et les particuliers ont pu remplir le rôle qui leur était imparti: donner du volume à la consultation pour la rendre crédible. Il aura tout de même jouer les prolongations pour éviter la feuille blanche. Les seuls feux rouges parisiens auraient fait tâche. 


Le cheval de Troie de toute la PPE Corse.

Sur l'échiquier, reconsidérer la puissance installée de la centrale prévue à 250 MW à Ajaccio revient à un mat en trois coups: l'alimentation en gaz naturel y perd de l'intérêt, l'objectif de mise en service en 2023 s'éloigne.

Un PDG visionnaire: Heureusement qu'on a le fioul comme combustible de secours!

Pas étonnant quand on revendique avoir joué le rôle prépondérant dans la rédaction de la PPE Corse.