Monsieur DE RUGY, il n'existe en Europe qu'une seule barge en béton, elle est située dans l'Adriatique, et a coûté la bagatelle de 2 milliards d'€. Le site a une capacité de production initiale de 8 milliards de m3/an.

Nous, nous sommes certains que ni la CRE, ni la DGEC, ni l'Etat, au bout de toutes les études qu'ils nous promettent, ne valideront jamais un tel engagement financier... Et vous?

Extrait de l'article : LES TERMINAUX METHANIERS EN EUROPE


Quant à la mise en service en 2023, il faut savoir qu'entre l'étude de faisabilité (1997) et la première mise en gaz ( septembre 2009) le projet de Porto Levante a pris 12 ans !

La réponse de Madame Corse au sénateur Jean Jacques PANUNZI