"La finalité c'est de pouvoir convertir ces centrales au gaz dès que possible"



Ce vendredi 28 septembre 2018, la directrice de la Direction Générale de l'Energie et du Climat (DGEC) en mission en Corse, semble avoir utilisé des éléments de langage dont les grands personnages de l'Etat ont le secret.

Il y aurait-il du nouveau dans le propos? Que nenni!

Au mieux un status quo, au pire un recul qui ressemble étrangement à la posture adoptée par EDF dans "sa" rédaction de la PPE Corse:  Nous on fait notre centrale "comme j'aime" et on la fera démarrer au fioul "comme j'aime" et si, le gaz arrive en Corse on l'utilisera".........et de rajouter en off.....enfin......si les conditions financières sont "comme j'aime".

En décomposant, ça donne tout son sens à la petite phrase qui a tout d'une grande

- finalité  : Ca va donc se passer à la fin de quelque chose?

- pouvoir : C'est effectivement l'Etat qui a le pouvoir de décider des moyens de production dont la puissance installée est supérieure à 8 MW.

- convertir ces centrales : Il faudra donc convertir la centrale de Lucciana qui a déjà démarré au fioul, mais aussi la centrale Vazzio Bis d'Ajaccio qui aurait démarré au fioul en 2023?

- dès que possible (asap) : Pourquoi flouter la date puisque le protocole signé entre l'Etat et la CdC prévoit une mise en service du Vazzio Bis en 2023?



Article Corse Matin


Séminaire GNL du 17.08.2018 à Bastia:

La cooperazione al cuore del Mediterraneo :Les diaporamas projetés lors du séminaire. lien