La solidarité nationale matérialisée au niveau du service public de l'électricité par la péréquation tarifaire aurait-elle vécu?

Les usagers de l'électricté des Zones Non Interconnectées que sont notamment pour EDF la Corse, la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane, la Réunion, Mayotte, Saint Pierre et Miquelon, Saint Martin, la polynésie française, Wallis et Futuna......devraient-ils s'en préoccuper?

Selon les comptes de la CRE qui a publié son évaluation des charges de service public (CSPE) au titre de l'année 2019 en distinguant bien la part de la métropole et celle des ZNI, ces dernières peseraient à elles seules 25 % de la contribution acquitée par l'ensemble des consommateurs finaux d'électricité de la métropole et des ZNI.




Petite remarque Aria Linda :

En métropole continentale (hors Corse), le taux de rémunération des capitaux investis servi aux opérateurs pour leurs équipements de production d'électricté  est de 6,5 %.

Dans les ZNI, le taux de rémunération des capitaux investis servi aux *opérateurs pour leurs équipements de production d'électricté (principalement EDF) est de 11 %. *(principalement EDF)  

C'est une source de très lucratifs produits financiers, alors que les taux de rémunérations sont au plus bas, proches de zéro. Mais c'est aussi une charge très couteuse.

Jean Bernard LEVY répondant à mon intervention sur ce point lors du CEAC auquel il assisté a considéré que j'avais évoqué le passé et qu'il fallait regarder l'avenir. Nous y sommes!