La transition énergétique souhaitée par la Corse à travers son SRCAE, puis transposée dans la PPE Corse, à coups de notes blanches par une EDF qui s'y reconnait un "rôle prépondérant" a-telle vécu?




1) Bien qu'on nous ait juré le contraire, le projet de STEP de SAMPOLO serait-il finalement compromis par la privatisation des barrages hydroélectriques souhaitée par l'Europe et engagée par la France?
Médiapart y voit une trahison : article Médiapart


2) La procédure de dialogue concurrentiel en vue de l'alimentation en gaz naturel des centrales EDF de Corse, lancée sous Ségolène prend du retard sous Nicolas. 

Une inertie qui interpelle alors que le monde entier participe à la 27 eme conférence mondiale sur le gaz à Washington

Une inertie qui dénote alors que la France se prépare à la 9 eme édition du congrès Gazelec (16 au 18 octobre 2018). Il faut bien remarquer que cette manifestation est dédiée aux achats d'électricité et de gaz en France !  lien


3) Les moyens du financement de l'effort de rénovation du bâti énergivore insulaire (après des années d'incitation au chauffage mode grille-pain) restent à trouver.
Bagatelle? 50 % de l'objectif de réduction de nos consommations!