En réaction à la publication du compte rendu de l’audience du 29.05.2018 à Bastia avec Véronique SCHWARTZ de la DGEC figurant sur le site d’Aria Linda, notamment du chiffre de 3000 à 5000, voir 11 000 selon la préfète, propriétés à traverser par le gazoduc et dont il faudrait identifier les propriétaires, nous avons reçu les indications suivantes:


- Il n’y a sur le tracé du gazoduc que 1735 parcelles appartenant à des propriétaires privés.
 
- Au maximum, en y ajoutant les parcelles de collectivités ou appartenant à des administrations, on arriverait à un total 2000 parcelles traversées.
 
- Sur l’ensemble de ces 2000 parcelles, seulement 1/3 pourraient présenter une difficulté.  
 
 
Ces informations, bien moins inflationnistes que celles diffusées par les "milieux autorisés" seraient de nature à simplifier la tache du GIRTEC qui a été missionné par la Collectivité de Corse.

Si ces infos s'avéraient exactes, on peut se demander qui a intérêt à savonner la procédure de dialogue concurrentiel dont l'objectif d'alimentation des centrales au gaz naturel en 2023 a été confirmée par la DGEC.