Association Aria linda

samedi 26 mai 2018

Non au Vazzio Bis, oui à la zone ECA


Ajaccio, centrale du Vazzio, diesel+fioul lourd , 25.05.2018 19h34, ça craint un peu.



Mais pour la qualité de l'air, l'image de la vie en rose, c'est bien plus vendeur.


Ajaccio, by night. Ni vu, ni senti.


Conférence de presse de l'Association Aria Linda le 25 mai 2018:

Analyse de la concentration en métaux lourds dans les cheveux d'une cohorte de 20 personnes du bassin de vie ajaccien.


En Corse l’air ne nuirait pas à la santé des habitants.

Pourtant il faut bien remarquer que des sources importantes d’émission de polluants existent au cœur des deux capitales. La population y est exposée aux émissions des divers moyens de transport, notamment de ceux qui consomment du fioul, et du fioul lourd comme les navires et la centrale du Vazzio.

La centrale EDF d’Ajaccio émet en moyenne chaque année 1800 kg de métaux lourds dans l’atmosphère selon les déclarations d’EDF au registre français des émissions polluantes. La pollution émise par les moteurs diesel qui fonctionnent au fioul est cancérigène avérée d’après l’OMS.

Pourtant les concentrations en métaux lourds ne sont pas mesurées à Ajaccio, mais seulement à Corte et Bastia, et donc également assez loin de la centrale de Lucciana qui fonctionne également au fioul.

Notre objectif, à travers la campagne d’analyse que nous avons réalisé à partir de mèches de cheveux que nous ont confié vingt personnes d’Ajaccio et de sa périphérie était de déterminer si les importantes masses de métaux lourds, notamment émises lors de la combustion du fioul pouvaient, pour partie,  avoir cheminé à travers de leurs organismes.

Les cheveux poussent en moyenne de 1 centimètre par mois. Nous avons sollicité la remise de mèches de 3 centimètres de long prélevées à ras du cuir chevelu des volontaires de façon à obtenir une analyse portant sur les métaux qui ont au cours des 3 mois étudiés traversé leur organisme. La présence de 30 polluants allant des oligoéléments nécessaires à l’organisme aux métaux lourds notoirement toxiques et caractéristiques des émissions du fioul a été recherchée.

La compilation des résultats des 20 fiches d’analyse, et leur expression métal par métal a permis d’obtenir une représentation spatiale des concentrations.

L’ensemble des métaux lourds toxiques dont la concentration à l’émission est réglementée pour les exploitants de centrales thermiques, mais non encore réglementée pour les exploitants de navires, a été retrouvé dans chacun des 20 échantillons de cheveux analysés.

Le diaporama de la conférence de presse


Alors que l'ensemble du secteur automobile se détourne de la production de véhicules diesel dont les émissions ont été classées cancérigènes par l'Organisation Mondiale de la Santé, ne soyons pas les derniers à souffrir de choix économiques avantageux pour les exploitants, mais ruineux pour notre santé: Ségolène Royal a fixé le démarrage de la future centrale du Vazzio au gaz naturel en 2023, il y a déjà trop de retards injustifiés dans la procédure de dialogue concurrentiel conduite par l'Etat pour y parvenir. Si cette procédure échouait, nous laisserions à nos enfants le triste privilège d'être les derniers à continuer à subir la toxicité du fioul.

Alors que la Mer du Nord (donc une partie de la France), la Baltique, les côtes de l'Amérique du Nord bénéficient déjà de la mise en place d'une zone SECA consentie par l'Organisation Maritime Internationale exigeons la mise en place d'une telle zone en Méditerranée, ainsi que nous l'avons demandé au Président de la Conférence des Iles au sein du CRPM.

Alors que la crise des déchets relance les appétits des acteurs économiques, ne les laissons pas manipuler nos élus pour les fourvoyer dans l'échappatoire facile de l'incinération: en plus des métaux dont nous subissons déjà l'impact depuis près de 40 ans, nous serions condamnés à ingérer en plus, massivement, furanes et dioxines.

L'article de CNI



mardi 22 mai 2018

Ajaccio: la surveillance de la qualité de l'air ne posera pas plus de problèmes aux adeptes de l'incinération qu'à ceux du fioul.

Dans la nuit de vendredi 18 au samedi 19 mai 2018 un incendie détruisait les cuisines de l’établissement d’aide par le travail U Licettu situé dans la zone du Vazzio, proche de la centrale thermique d'EDF.

Selon Corse Matin: 

" Il était 2h00 du matin lorsque les sapeurs pompiers sont appelés par des habitants du quartier réveillés par la lueur des flammes et les odeurs de fumée."
et 
" La quinzaine de pompiers luttera pendant 2h00...."

Si des habitants, pendant leur sommeil, ont pu percevoir des émanations de fumées dans la zone du Vazzio, au même moment les capteurs dédiés à la surveillance de la qualité de l'air dans cette partie de la ville d'Ajaccio n'ont pas dû manquer de les percevoir également. Notamment ceux affectés à la surveillance industrielle de la centrale du Vazzio.

Cependant, au même moment, comme le montre le graphique ci-dessous tiré des valeurs mesurées par Qualitair Corse, il semble qu'il n'en soit rien.

Il est d'autre part évident que les mesures de la place Abbatucci, ainsi que les mesures de la Confina 2 (sur le site Vazzio 3 ajouté au réseau de mesure à la demande écrite de la DREAL) en sont pas affichées par le site de Qualitair Corse.



La voie est libre pour ceux qui ambitionnent de solutionner les crises des déchets en se fourvoyant dans la voie de l'incinérateur! Les lobbies s'en frottent déjà les mains. 



lundi 14 mai 2018

Rêve d'incinérateur: il n'y a pas de fumée sans feu.


Incinération ....... pas de fumée sans feu.


Jean Paul nous a envoyé un cliché de sa petite ville au bord de mer. Une petite ville dont certains élus communautaires viennent à nouveau d'indiquer qu'ils aspirent à sortir de la énième crise des déchets insulaire en mettant en place un incinérateur.....

 "....Avant de la fin de la mandature...." déjà en 2016, ces propos rapportés
lors d'une réunion cortenaise du SYVADEC par la vice présidence d'une autre communauté de communes, étaient attribués au Président de la CAPA, à Vigianello, lors d'une des premières crises des déchets qui secouent la Corse.

L'objectif de cette déclaration mezzo voce aurait permis de rassurer et de donner des garanties aux élus de Vigianello qui menaçaient déjà de ne plus "accueillir" les déchets de la CAPA. 




Allégation selon le Président de la CAPA, qu'il démentait en juillet 2016
:
"....... moi, au nom de la CAPA, je n'ai jamais préconisé l'incinération, ni publiquement, ni à la terrasse des cafés......"




Curieux:

-  le synchronisme des pics de soufre souvent relevé par les stations de mesure de Qualitair Corse, comme ici à 8h le 10 mai 2018. Comme si un nuage de soufre passait sur toute la Corse!

-  les valeurs de concentrations négatives, alors que celles-ci sont exprimées en µg/cm3, donc qu'elles expriment une masse! 

-  les valeurs en soufre de la place Abbatucci qui apparaissent dans le courbe mais pas dans le tableau!


Poumon vert de Mezzavia:
 

Plutôt que d'aggraver encore la qualité de l'air, avec de l'incinération, ne vaudrait-il pas mieux le sauver ? 
  Article U Levante