charbon:

sale business


Deux ans après que la plupart des nations du monde se soient mises d'accord lors de la COP 21 pour maintenir le réchauffement climatique en dessous de 2° C, des associations européennes dénoncent le torpillage de certaines compagnies d'assurance (notamment AXA pour la France) qui continueraient à soutenir le développement de nouvelles capacités de charbon en Pologne.

lien vers l'article


En Pologne, EDF céderait son activité à base de charbon et de houille: lundi 13 novembre 2017, l’énergéticien public polonais PGE annonçait la finalisation de la reprise des activités d’EDF Polska dans le charbon et le gaz pour un montant fixé à un milliard d’euros.

EDF Polska est concerné par quatre centrales électriques et thermiques, une centrale à charbon, et 50% de participation dans Kogeneracja, propriétaire de quatre autres centrales thermiques et électriques. PGE a aussi également finalisé l'acquisition de la centrale électrique à houille de Rybnik de l’opérateur français EDF. EDF maintient sa présence en Pologne via ses filiales EDF Énergies Nouvelles et Dalkia.

PGE envisagerait de construire 5,260 MW de nouvelles capacités de charbon, ce qui ferait du groupe le numéro un de l’expansion du charbon en Europe.


                                

fioul:


 business propre?



Ces associations européennes ignorent probablement qu'EDF assimile le fonctionnement des centrales au fioul à celui des centrales à charbon.

Elles doivent considérer qu'une activité rémunérée à 11% des capitaux investis, c'est pas vraiment du business!