Comme l'affirme aujourd'hui Nicolas HULOT dans son intervention télévisée, certains savaient déjà que l'objectif de réduction du parc nucléaire à 50 % d'ici à 2025 était irréaliste. Tout en attribuant la responsabilité au précédent quinquennat, qui aurait porté dans la LTECV des objectifs ambitieux sans pour autant mettre en place les moyens d'y parvenir.

Voilà donc une des annonces phare de la loi de transition énergétique du précédent gouvernement qui tombe.

En matière d'objectifs ambitieux les Corses peuvent se demander ce qu'il adviendra du démarrage de la future centrale du Vazzio au gaz en 2023. On se souvient de l'annonce largement médiatisée:


"La ministre de l'Environnement Ségolène Royal a créé la surprise en annonçant le passage directement du fuel lourd au gaz naturel pour la nouvelle centrale du Vazziu d'ici 2023."   lien