Les chiffres des rotations maritimes ne sont pas encore tombés, mais on sait mi-aout que plus d'un million de passagers ont déjà été transportés par avion en 2017 sur Ajaccio et que 1,5 millions sont escomptés d'ici la fin de l'année 2017.

Les odeurs qui émanent de la station de Campo Del'Oro témoignent de cette très bonne fréquentation. La collecte des OM aussi.

Compte tenu du déficit pluviométrique et, pour ne pas pénaliser cette bonne saison touristique, EDF a indiqué avoir "favorisé" d'autres moyens de production que l'hydraulique. L'eau stockée dans ses barrages est donc réservée pour la consommation domestique.

Compte tenu de cette contrainte, on peut se demander vers quels moyens de production l'opérateur historique se voit contraint de se retourner pour satisfaire une demande d'électricité qui, elle aussi, bat des records en été.





Réponse dans le graphique ci-dessous: en compilant les données de l'ann
ée 2016 (celles de 2017 ne sont pas encore disponibles), on constate que les émissions de particules de la centrale du Vazzio ont atteint un pic au mois d'aout avec 10,53 tonnes de "poussières" émises. Au cours de l'année 2016 la centrale Ajaccienne aura recraché près de 88 tonnes de particules.




Pas de soucis pour le merit order!
Sur l'année EDF a respecté l'équilibre des heures de production entre les deux centrales :




Pas d'équilibre cependant au niveau de l'émission de particules: la vétuste centrale du Vazzio, toujours alimentée au fioul lourd jusqu'en 2023, est toujours beaucoup plus polluante. La centrale du Vazzio émet à elle seule 88 % des particules issues de la production à partir des diesels d'EDF dans l'ile. Cancérigènes selon l'OMS.




Plaints poumons et pleins poumons?

Curieusement, comme le montre le graphique ci-dessous, les évolutions estivales de la somme des émissions répertoriées dans le golfe d'Ajaccio en 2016, et particulièrement dans la vallée de la Gravona (avions, bateaux, centrales, trafic routier, incendies, carrières) n'auraient aucune incidence sur les courbes de mesure de la qualité de l'air de la station de mesure de Piataniccia. Ni de celle de la Marana.




Il est en effet impossible de trouver la moindre corrélation entre les pics d'émissions polluantes, notamment celles des centrales thermiques, et les mesures des cabines de mesure de la qualité de l'air censées mesurer leur activité.

Pour ne pas mégoter, et si ça pouvait intéresser la presse, le rapprochement des précédents graphiques met en évidence l'absence de corrélation entre les courbes pour l'année 2016:



Mais pour Qualitair Corse qui mené des études en ce sens, pour EDF et pour les services de l'Etat, la localisation des cabines de mesure affectées à la surveillance industrielle est pertinente.

Après un petit répit de trois semaines, les carrières de la vallée qui ont repris leur pleine activité depuis le 28 aout 2017 à 6h00.

Là aussi, on attend toujours le dispositif de surveillance promis par la DREAL.



Ah, le beau le PPA de la région Ajaccienne!