Depuis dimanche 12 février 2017, la place Saint Nicolas subit des concentrations de particules PM 10 très élevées.

Le seuil de recommandation et d'information, fixé à 50 µg/m3 en moyenne journalière, a été franchi à deux reprises lundi 13 et mardi 14 février 2017.



Cette tendance, qui n'est observée que dans la proximité des ports des deux capitales insulaires, confirme la nécessité d'une adaptation de la politique des transports.

L'exploitation des valeurs affichées par Qualitair Corse montre qu'avec "seulement" 33,09 µg/m3 pour la journée du 14 février 2017, la station du Diamant à Ajaccio reste loin derrières ces concentrations élevés. 




Autour de la Méditerranée occidentale, notamment à Nice, les riverains des ports commencent à s'organiser pour jouir, ainsi que le prévoit la loi, du droit à respirer un air qui ne nuise pas à leur santé.



Info: La Corse accueillant les assises nationales de la biodiversité les 5,6,7 juillet 2017, les associations insulaires devraient pouvoir s'y exprimer.