"Il faut que nous nous soulevions  pour lutter contre le lobby des associations......... à force de lutter pour la protection du lézard, de la libellule et des crapauds, il ne restera plus que ça et nous, nous aurons disparu."

Outre cet anathème, lancé à visage découvert le 21 juillet 2010, d'autres protagonistes pourraient bien avoir des raisons de déposer des charges contre des associations, qui n'en déposent que contre l'état........ de non-application de lois.

L'éditeur du tract qui, en 1999, accusait le propriétaire d'une paillote d'être une "balance des flics", et fut retrouvé à Cala d'Orzu?
Et/ou ceux, qui distillent parfois mezzo voce aux demandeurs de permis contestés, ou de PLU annulés, de s'adresser directement à U Levante?