Les HOMMES de l'ART


Bien que ce soit une impossibilité économique, on entend fréquemment dire qu'EDF perdrait de l'argent en Corse.

Pour alimenter cette allégation, il semble que certains à EDF n'hésiteraient pas à employer les grands moyens, allant jusqu'à semer le doute dans les esprits des plus experts de ceux que la société insulaire compte. Et, même dans celui de François!

Et la supercherie peut être énorme: plus c'est gros plus ça passe, et quand la tête passe.....il n'y pas d'épaules!

Alors, revenons aux données officielles, d'abord celles publiées par la Commission de Régulation de l'Energie pour l'année 2013 au cours de laquelle, tous confondus, les coûts de production se sont élevés à 275 M€ pour la Corse :




Pour "l'essentiel" il y a 49,45 % de combustible puis 16,18 de salaires et 15,64 % c'est de la rémunération des capitaux. Rappelez-vous de ces  fameux 6.5 % qui passent à 11 % pour l'exploitation dans les ZNI grâce à l'arrêté de mars 2006.

Prenons ensuite les données que les hommes de l'art ont publié dans leur BPE en juillet 2014, à savoir l'énergie nette qu'ils ont livré au réseau insulaire en 2013 (oui, ça comprend les 14 % de pertes en ligne), 2235 GWh :





Alors, tout bêtement mon cher François en me souvenant des leçons d'arithmétique que j'ai appris sur les bancs de l'école, parfois à coup de règle au bout des doigts, j'ai divisé les coûts par la production et je suis tombé, comme je te l'avais indiqué autour de 100 €/MWh.

On est loin des 300 €/MWh qui t'ont été annoncés!

En comparant un peu, le coût en Corse est inférieur au coût du MWh nucléaire que les hommes de l'art voudraient imposer à Hinkley Point


I SAPIENTONI


J'en viens à ma question pour I SAPIENTONI.

Le 22 juin 2015, le Préfet présentait, devant le Conseil Départemental, le bilan de l'action des services de l'Etat en Corse en 2014, et indiquait au cours de l'extrait ci-dessous:

" En 2013 ...... la prise en charge des surcoûts de production de l’électricité au titre de la CSPE, c’est à dire de la solidarité nationale, représente 200 millions d’euros."


Alors, pour des coûts totaux de production en 2013 s'élevant à 275 M€, l'opérateur en Corse aurait bénéficié de 200 M€ pour des surcoûts de production au titre de la CSPE?

Je veux bien retourner à l'école!