Réunis ce 10 octobre 2016 autour d'EDF et de l'Etat, des représentants élus de la Corse ont eu droit à la primeur de l'information sur l'avancement du dossier de la future centrale Vazzio Bis au fioul.

EDF et l'Etat n'aurai(en)t-il(s) pu communiquer directement avec les médias?

Bien qu'associés par la ministre Ségolène ROYAL au suivi du projet et en connaissant forcement tous les détails, les
élus avaient-ils réellement besoin d'une reformulation?


CGCT oblige!

Le code général des collectivités territoriales précise en effet qu'en matière de moyens de production thermique de puissances supérieures à 8 MW, la Collectivité de Corse n'a aucune compétence. De fait, au cours de la grand-messe,
la Collectivité de Corse est benoitement caution de l'acceptabilité des choix d'EDF et de l'Etat par la population.

Principe de précaution: afin d'éviter toute fausse note au cours dans cette petite grand-messe les associations étaient tenues à l'écart. Ce que remarqua finement une journaliste quelques jours avant le 10.

Sur France 3 Via Stella, les non-dits ne laissaient subsister aucune équivoque sur le non-avenir de l'alimentation en gaz de la Corse:

EDF indiquant qu'un cahier des charges a été produit fin aout début septembre et que les études seront, lancées, en février.

L'Etat indiquant que l'investissement, 800 M€ pour l'alimentation en gaz, qui ne serait pas attractif pour des opérateurs parce pas rentable, est "un objectif ambitieux" qu'il s'efforce d'atteindre tous les jours!  Puis botte, éhontément en touche en répondant à la question très innocente du journaliste, qu'il n'est pas de sa compétence de décider de l'évolution du taux de rémunération des capitaux investis de 6.5 % (peu motivant) vers un taux de 11 % (notoirement déclaré plus motivant depuis le rapport Leutertrois de 2005). Et qu'il ne peut donc y répondre.....Un taux pourtant concédé, par arrêté ministériel depuis mars 2006, pour les équipements de productions dans les ZNI.

La CTC ne pouvant que se raccrocher aux engagements de la ministre Ségolène ROYAL l
ors de son dernier passage dans l'hémicycle:

"Sachez que j'ai pour habitude de tenir mes promesses" m'avait-elle répondu alors que j'évoquais celles, non tenues de Delphine BATHO.


Au soir de la présidentielle, le 7 mai 2017, nous saurons si elle a plus de chances d'y arriver que Nicolas SARKOZY, qui lançait à Ajaccio au cours de sa précédente campagne présidentielle: ".....le GALSI.... le voici"






Fumant Corsica Ferries depuis la plage du Ricanto



Si la courbe des PM 10 mesurées par la nouvelle cabine de la place Abbatucci (photo ci-dessous) apparait bien sur le site de Qualitair Corse, la colonne de mesures lui correspondant ne figure pas à côté des 7 autres colonnes relatives aux mesures des PM 10 de la Corse.