29.septembre 2016 vers 11h00: Une fumée noire se dégage de l'échappement du moteur n°3 de la centrale du Vazzio qui viendrait d'être remis en marche suite à une banale opération de maintenance.




Comme on peut le constater sur les courbes PM 10 ci-dessus issues de la mesure de la qualité de l'air réalisée par Qualitair Corse, les capteurs de la région ajaccienne ne relèveront aucune évolution notable des concentrations.


La mesure des émissions de la centrale EDF sur son environnement fait partie des obligations de surveillance imposées par arrêté préfectoral à l'exploitant. Depuis 2006, cette obligation est théoriquement assurée par Qualitair Corse.



A 11h10 Marie Paule, administratrice d'Aria Linda, prendra un second cliché de l'incident que personne, à part les capteurs de particules, n'aura manqué de remarquer.

Le plus gros impact sanitaire qui n'est, hélas, toujours pas mesuré sur Ajaccio reste cependant lié à l'absorption des PM 2,5 par nos organismes.