Ségolène Royal, ministre de l'Environnement, participait au Conseil de l'Energie, de l'Air et du Climat de Corse du 13 juin 2016 à Ajaccio:

Mots sur l'alimentation au gaz naturel des centrales thermiques:

Accélérer le processus.

La meilleure solution serait de passer au gaz immédiatement.
Mon souhait est que dès 2023 la centrale fonctionne au gaz.
ll n'y aura aucun frein administratif.

J'ai vu EDF avant de venir vous voir et demandé d'élaborer le cahier des charges à valider par l'Etat et la CTC, l'étude rendra ses conclusions dès fin 2016.

Un appel à manifestation d'intérêt, barge et canalisation sur la base des fuseaux étudiés,
sera ensuite lancé.
Une mission d'inspection pour déterminer le cadre réglementaire applicable.




Alors subsistent deux questions qui pourraient peser bien plus lourd que les blocages administratifs évoqués par la ministre:

- Le coût de réalisation de la chaine gazière issu des études sera-il jugé acceptable?

- Quel opérateur sera suffisamment motivé pour répondre à l'appel à manifestation d'intérêt? Le
rapport de l'ingénieur Leteurtrois en 2005, soulignait déjà qu'une carotte à 6,5 % de rémunération des capitaux investis n'était motivante pour aucun investisseur.

Dans l'hémicycle, la motivation et l'intérêt du représentant bicéphale dans l'île des deux grands opérateurs pressentis n'était d'ailleurs pas vraiment perceptible!







Le
compte rendu des annonces sur le site du ministère de l'écologie.


Le CITEPA vient de publier l' Inventaire des émissions de polluants atmosphériques en France au titre de la convention sur la pollution atmosphérique transfrontalière à longue distance et de la directive Européenne relative aux plafonds d’émissions nationaux (NEC)